Ce que vous devez savoir sur la loi Malraux

immobilier paris

Lorsque l’on accède à la propriété au sein de Paris, que l’on s’apprête à devenir un propriétaire au sein de la plus célèbre ville française, certains dispositifs financiers sont à prendre en compte, comme le dispositif de la loi malraux à paris, qui pourrait vous permettre de réaliser d’avantages économies, tout du moins sur votre déclaration fiscale et le montant de vos différents prélèvements fiscaux.

Qu’est-ce que la loi Malraux à Paris ?

Le principe de la loi Malraux, dans le cadre de l’immobilier en loi Malraux est simple, il vous permet de bénéficier de déductions fiscales dans le cas où vous prenez part, alors que vous accédez à la propriété ou que vous êtes déjà propriétaire d’un bien immobilier, à la réalisation de différents travaux de rénovation.

Si votre bien immobilier, votre appartement pour l’immobilier en loi Malraux, se situe en plein cœur d’un secteur sauvegardé, vous aurez droit à une déduction fiscale de l’ordre de 30%. Si votre bien immobilier en loi Malraux se situe eu sein d’une zone de Protection du patrimoine architectural urbain ou paysager, autrement qualifié de APPAUP), votre projet de rénovation vous donnera alors droit à une déduction fiscale de l’ordre de 22%. Attention, toutefois il est important de comprendre que ce montant se calcule sur la base du montant des travaux.

Précisons également que ces travaux se doivent d’être inscrits dans une logique de restauration complète d’un immeuble, restauration qui sera alors suivie par un professionnel, en la personne d’un architecte des Bâtiments de France.

Qui peut bénéficier de la loi Malraux à Paris ?

Si vous êtes propriétaire d’un bien immobilier à Paris, ou que vous êtes actuellement à la recherche d’un bien immobilier en loi Malraux, sachez que cette déduction fiscale est ouverte à tous les contribuables domiciliés au sein de l’Hexagone, qui en remplirait les conditions. Évidemment, sur le principe, cette déduction s’inscrit essentiellement pour des personnes disposant d’une fiscalité relativement élevée, dans la mesure où il s’agit de pouvoir assumer, parfois même sur plusieurs années, le financement de travaux de rénovation des plus conséquents.

Related posts