Faut-il investir en loi Pinel en 2016 ?

projet immobilier

La loi Duflot a remplacé la loi Pinel. Ce nouveau dispositif a apporté des changements significatifs dans la défiscalisation immobilière, notamment pour ceux qui choisissent d’investir dans l’immobilier neuf. Sylvia Pinel est à l’origine de cette loi, qui a pour but de rendre le marché de l’investissement immobilier en France plus attractif. Ce réajustement de l’ancien dispositif facilite la vie aux investisseurs qui paient moins d’impôts sur leurs revenus, à condition de respecter les règles et les conditions de la loi Pinel. Voici les conseils pour profiter de la loi Pinel en 2016 et les solutions pour contourner les risques.

Le meilleur programme de défiscalisation

L’ancien dispositif a été révisé par Sylvia Pinel, qui propose désormais une nouvelle loi de défiscalisation ayant pour objectif de réduire les impôts des investisseurs dans le cadre de l’achat d’un bien immobilier neuf. Chaque loi votée porte le nom du ministre du Logement, qui a été à l’origine du programme de programme de défiscalisation immobilière. Figurant dans le projet de loi de finances de 2015 Manuel Valls et Sylvia Pinel ont proposé à ce qu’il soit rétroactif au niveau des investissements locatifs mis en œuvre au 1er septembre 2014. Donc Les investisseurs n’avaient pas l’obligation d’attendre le 1er janvier 2015 pour commencer leurs investissements et bénéficier de la réduction d’impôts allant jusqu’à 63 000 € sur 12 ans.

Le dispositif Pinel apporte la différence en permettant de choisir librement la durée de l’engagement. Ce qui convient parfaitement aux investissements à court-terme et même à long terme pour bénéficier d’un investissement rentable. Ces nouveautés de la loi Pinel sont appréciables par les investisseurs, qui peuvent opter entre une durée d’engagement plus courte de 6 ans accompagnée d’une diminution d’impôts de 12 % sur le prix d’achat et une durée d’engagement de 9 ans avec des impôts réduits de 18 % du prix d’achat.

La classification des villes à investir

En 2016, les familles peuvent acquérir leur logement sans aucune aide. Ces privilèges et les donations facilitées sont les avantages de ce dispositif de défiscalisation immobilière. Ce dernier permet aussi de donner en location le logement acquis à sa famille, notamment les ascendants ou de ses descendants, comme le père, la mère, le fils ou la fille,… Mais il faudra que les locataires respectent les plafonds de loyers en loi Pinel.

Les communes en zone A et B1 et B2 seront reclassées avec l’octroi du prêt à taux 0 plus. De nouveaux plafonds de revenus et de loyers sont réattribués à certaines villes, en ce qui concerne la location. L’éligibilité de la loi Pinel concerne 6 100 villes réparties en zone A et B1, une dérogation préfectorale est nécessaire pour les villes en zone B à condition que les programmes de logements neufs soient éligibles. Quant aux SCPI, elles peuvent tirer profit de cette défiscalisation Pinel à 100 %, alors que le précédent était à 95%.

La gestion des risques

Malgré les nombreuses opportunités offertes par la loi Pinel, quelques risques sont aussi présents avec ce type d’investissement. Pour éviter les erreurs du passé avec les précédents dispositifs de défiscalisation immobilière, il faut privilégier les constructions dans les villes où une réelle demande locative existe. Les zones avec une faible demande de logements, notamment les communes en zone C ou en zone B2 sont identifiables et les loyers plafonnés, ce qui réduit les mauvais choix. Mais les investisseurs risquent de payer cher leur bien immobilier. Une négociation est donc nécessaire pour bénéficier d’un bon rendement locatif et limiter les risques de la revente en moins-value après la réduction d’impôts.

Les logements Pinel peuvent faire l’objet d’arnaques, c’est la raison pour laquelle des précautions sont à prendre, si vous voulez réaliser un bon investissement. Etudiez le prix au m2 dans la zone à investir et faites des simulations avec le plafond de loyer fixé par le dispositif. Il est conseillé aussi de bien visiter le terrain et l’emplacement de votre futur logement en Pinel pour s’assurer de la présence de pancarte indiquant les prochaines constructions de logement autour des lieux. La vérification des commodités telles que les espaces de vies et la présence de commerces, d’écoles, les crèches, les universités, un hôpital ou clinique, la facilité d’accès, les transports en commun … autour du site est essentielle. Cette inspection donne l’assurance nécessaire pour limiter les risques et d’éviter de faire de mauvais choix.

Mais heureusement en 2016 la sécurité de l’investissement locatif est au rendez-vous !
En 2016, les investissements connaissent une rentabilité locative potentielle pour améliorer considérablement l’intérêt en loi Pinel au niveau des villes éligibles. La rentabilité des livrets A ou Développement Durable a baissé, même depuis aout 2015, les taux de 0.75% se sont stabilisés et aucune hausse n’est prévue pour 2016. Les taux d’intérêt seront bas en 2016 pour l’investissement immobilier en 2016.

Related posts