Les banques vont moins prêter en 2020

Si pour le moment le cœur n’est pas nécessairement sur les investissements immobiliers, les banques ont reçu des promesses de promouvoir des prêts aux entreprises et aux ménages informés Le Figaro. Les institutions bancaires ont exigé l’élimination des réserves appelées tampons contracycliques qui leur sont imposées par les autorités fiscales pour faire face à une crise. Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a dit oui.

Cela facilitera l’octroi de prêts par les banques. Cela ne signifie pas que tous les fichiers sont acceptés, même si pour le moment « le marché est à l’arrêt. Les banques accordent la priorité aux demandes de rendez-vous en cours depuis le début de la semaine », explique Sandrine Allonier, Responsable Partenariats chez Vousfinance, agent immobilier.

A découvrir également : Comment faire baisser le prix de son assurance emprunteur ?

Prix bas

La suppression du coussin contracyclique n’a pas invalidé les mesures restrictives publiées par le Conseil Haute stabilité financière en décembre 2019. Ils encouragent lesbanques, depuis plus de 25 ans de ne pas s’abstenir de prêts et de répondre aux ratios de la dette de moins de 33%. « Nous voulions concentrer nos efforts sur les PME, car il y a des difficultés. Les ménages ont déjà des filets de sécurité (masse salariale du gouvernement, éd.) », explique Bercy quotidiennement.

LIRE >> Coronavirus : Pouvez-vous cesser de payer votre solde immobilier ?

A voir aussi : Déménagement : les points clés pour s’installer

Cependant, une bonne nouvelle peut en cacher une autre : les taux d’intérêt sur les obligations d’État, après avoir été tendus pendant un certain temps, diminuent de nouveau fortement. Cela signifie que les prêts immobiliers devraient rester faibles.

Show Buttons
Hide Buttons