Comment louer un bon appartement quand on est au chômage ?

Vous êtes au chômage et vous vous demandez comment parvenir à louer un appartement sans rencontrer de problèmes ou de refus systématique ? Trouver un propriétaire bailleur qui accepte de louer son bien immobilier à un chômeur peut s’avérer compliqué. Pas de panique, nous avons pour vous quelques astuces et bons plans à connaître pour réussir à signer un contrat de bail tout en étant au chômage.

Logement : les critères pour trouver son appartement à louer

C’est un fait connu, tout propriétaire a besoin d’être rassuré avant de louer son logement. Mettre un appartement en location sur le marché puis signer un contrat de bail avec une personne au chômage signifie, dans les idées reçues de l’inconscient collectif, que le bailleur prend le risque de ne pas percevoir son loyer à temps. En attendant que les préjugés évoluent quelque peu, nous vous donnons le sésame qui vous ouvrira les portes du marché immobilier de la location tout en étant une personne au chômage.

Lire également : 4 avantages de la colocation entre femmes

Avoir un garant ou une caution solidaire

Une personne au chômage a statistiquement plus de chances de se voir refuser son dossier de location, tout simplement parce qu’elle est au chômage. Or, nous le savons bien, la discrimination dans le secteur immobilier ne devrait pas exister, surtout lorsque l’on sait que le montant financier d’une allocation chômage peut parfois être beaucoup plus élevé qu’un salaire… À la différence qu’un salaire, a priori, n’arrive pas en fin de droit. Nous vous rappelons que la discrimination est un délit et qu’un toit est un droit. Pour éviter les déconvenues de se voir fermer la porte au nez , vous avez bien sûr besoin d’un garant ou d’une caution pour votre dossier. Un garant est une personne physique (proche, famille, ami, etc.) ou morale (caution numérique en ligne 100 % garantie) qui est solvable en cas de besoin, lorsqu’un cas de loyer impayé se présente. Il est possible de cumuler plusieurs garants. Faute de garant, il existe des services en ligne qui proposent de se porter caution pour tout locataire (exemple : Unkle). Ce genre de service est en fait un organisme se portant caution pour vous, notamment si aucune personne de votre entourage ne peut être votre garant. Ce genre de service est payant (environ 20 euros par mois) et constitue de plus en plus une solide garantie pour un propriétaire en passe de louer son appartement.

Présenter un dossier de location sérieux

Des éléments peuvent jouer en votre faveur lors d’une visite d’appartement à louer : il s’agit du fameux dossier de location, qui peut contenir, en plus de votre garant, des éléments qui pèseront dans la balance devant votre potentiel propriétaire bailleur :

A voir aussi : Comment trouver une colocation à Paris quand on est un étudiant étranger ?

  • Présenter une caution bancaire
  • Bénéficier du Loca Pass / de la Garantie de risques locatifs (GRL)

Si le garant fait partie des éléments importants du dossier de location à présenter lors d’une visite d’appartement à louer, sachez qu’en tant que personne au chômage, vous avez droit à une caution bancaire et au Loca Pass.

La caution bancaire

Le système de caution bancaire est un système mis en place par les banques afin de rassurer tout propriétaire s’apprêtant à louer un bien immobilier à une personne au chômage, entre autres. Les critères pour obtenir une caution bancaire sont stricts : le simple fait de dire à un propriétaire que vous êtes éligible à la caution bancaire est un motif d’acceptation de dossier de location. La caution bancaire a en effet été prévue pour toute personne ayant quelques économies mais de faibles revenus. Ainsi, une personne en intérim, en CDD, au chômage, ou ayant des revenus faibles peut prétendre à la caution bancaire. Il faut savoir qu’une caution bancaire engage la banque mais aussi le locataire, qui doit absolument disposer d’une certaine somme d’argent (1 an ou 3 ans de loyers, selon les cas) sur un compte bancaire rémunéré et domicilié au sein de cette même banque. La somme est bloquée et revient de droit au locataire à la fin du contrat de bail de la location en question.

Le Loca Pass ou la Garantie risques locatifs

Toute personne au chômage peut prétendre à la Garantie risques locatifs (GRL). Cette aide a été spécifiquement mise au point pour venir en aide aux personnes en situation précaire. De faibles revenus rendent difficile l’accès au logement ; de plus, certains locataires peuvent avoir beaucoup de mal à tenir leurs engagements financiers vis-à-vis d’un propriétaire bailleur. C’est là que le Loca Pass intervient : il s’agit d’une avance gratuite qui est octroyée sous forme de prêt à taux zéro. Le montant du Loca Pass est de 500 euros maximum : il sert à fournir le dépôt de garantie demandé par le propriétaire bailleur. Il faut d’ailleurs savoir qu’il est illégal pour un propriétaire de demander un dépôt de garantie équivalent à 3 mois de loyer pour un logement vide. Nous n’avons plus qu’à vous souhaiter bonne chance !