Comment se déroule une vente aux enchères immobilières ?

Peu connue des particuliers, la vente aux enchères immobilières est pourtant un moyen de réaliser de très bonnes affaires. Si la concurrence peut être rude, l’opération n’en est pas moins intéressante si vous vous préparez convenablement. Cela signifie en l’occurrence que vous connaissiez déjà les dates et lieux des prochaines enchères immobilières. Comment y parvenir ? De quelle manière se déroulent les ventes aux enchères immobilières ?

Où trouver les informations sur les prochaines enchères immobilières ?

Avant de participer à une enchère immobilière, il faut déjà en avoir connaissance. Pour vous informer, le plus simple est de consulter les sites spécialisés.

A lire en complément : La gestion locative : fonctionnement

La consultation en ligne des enchères immobilières

Généralement, les biens mis aux enchères font l’objet de publicité dans les journaux d’annonces légales du département où se trouve le bien à vendre. Les publicités se font aussi dans les locaux administratifs d’État, les TGI et les offices notariaux, généralement quelques semaines avant les enchères. Ces moyens de communication classiques sont les plus connus du grand public.

La digitalisation n’épargne pas le secteur de l’immobilier. La publicité autour des ventes aux enchères connaît donc aussi une révolution. Désormais, vous pouvez consulter les prochaines enchères immobilières en ligne, sans forcément vous déplacer. En effet, il existe aujourd’hui des journaux en ligne comme Petitesaffiches.fr, spécialisés en annonces juridiques et judiciaires. Ils publient régulièrement les ventes aux enchères immobilières à venir selon les localités.

Lire également : Comment vendre un bien immobilier plus vite ?

Les avantages de la consultation en ligne

La consultation en ligne des enchères immobilières sort des sentiers battus en raison de ses avantages. Encore peu connue, elle a l’avantage de limiter la concurrence autour des enchères immobilières à venir. Or, au cours des consultations en ligne, vous tomberez à coup sûr sur des opportunités d’achat très intéressantes, aussi bien en ce qui concerne les caractéristiques des biens que leur localisation. Pourtant, ces atouts ne sont pas les seuls de la consultation d’enchères en ligne.

En effet, la consultation en ligne vous fait gagner du temps. Plus besoin de vous déplacer dans un office notarial ou dans les locaux administratifs de l’État pour avoir connaissance des offres d’enchères immobilières à venir. Mieux, les enchérisseurs recherchant souvent la discrétion, la consultation en ligne répond à cette préoccupation.

ventes aux enchères immobilières

Découvrez le fonctionnement des différentes enchères immobilières

Une fois que vous avez consulté les enchères immobilières à venir en ligne, quelle est la procédure à suivre pour être enchérisseur ? Il faut distinguer plusieurs cas de figure, étant donné qu’il existe différentes formes d’enchères immobilières.

Les enchères immobilières en ligne

Les enchères immobilières en ligne s’inscrivent dans la logique des consultations en ligne. Populaires dans certains pays, les enchères immobilières en ligne sont encore nouvelles sur le marché français. Il n’en demeure pas moins qu’elles ont des adeptes. Il s’agit de ventes immobilières qui se font en ligne, généralement sur inscription.

Le vendeur sollicite un notaire pour lui signifier le prix de vente et ils définissent d’un commun accord la date de la vente. Les enchérisseurs inscrits ont souvent 24 h pour faire leur offre. À l’issue du délai imparti, l’offre la plus intéressante est acceptée. La vente en ligne respecte les standards du marché en termes de prix et concerne tout type de bien, indépendamment de leurs origines.

Les enchères immobilières physiques

Les enchères immobilières physiques sont les formes classiques de ventes par enchérissement. Ici, on retrouve les enchères immobilières d’État, les enchères immobilières notariales (à la bougie) et les enchères immobilières judiciaires.

Les enchères immobilières de l’État

Elles portent sur des biens de diverses natures : terrains, casernes, gares, immeubles publics, habitations issues de successions vacantes ou abandons, etc. Les biens sont souvent cédés suite à des appels d’offres, par adjudication ou à l’amiable. Les enchères immobilières de l’État sont publiques. Elles se déroulent souvent dans les préfectures ou les centres d’impôt. Tout enchérisseur qui le souhaite peut y participer.

Les ventes à la bougie (notariales)

Elles ont généralement lieu dans les chambres des notaires. Pour ces ventes, deux bougies sont allumées. Les enchérisseurs font leurs offres, jusqu’à ce que les deux mèches des bougies soient totalement consumées.

Le bien est alors attribué à l’enchérisseur ayant fait l’offre la plus élevée, au moment où les mèches se sont consumées. Il devient adjudicataire du bien. À noter qu’ici, la vente n’est définitivement actée qu’après 10 jours, délai pendant lequel tout surenchérissement de 10 % supérieur au prix d’adjudication est admis. En absence de surenchère après ces 10 jours, l’adjudicataire a 45 jours pour régler le montant de son enchère.

Les enchères immobilières judiciaires

Les biens sont généralement issus de saisies ou de liquidations judiciaires. Ces ventes ont donc lieu dans les TGI, obligatoirement en présence d’un avocat. Il représente chaque enchérisseur intéressé.

Ce sont les créanciers qui fixent le prix de vente dans le cadre d’une enchère immobilière judiciaire. Le bien est échu à l’enchérisseur qui fait la meilleure offre. Il dispose de 90 jours pour solder la totalité du prix de vente, y compris les intérêts au taux légal à compter du 46e jour après clôture des enchères.