Crédit immobilier : comment mettre les chances de votre côté pour l’obtenir

Dans la majorité des cas, devenir propriétaire d’un bien immobilier nécessite l’obtention d’un crédit immobilier. Cependant, la procédure pour y parvenir peut être longue et complexe. Aussi, il est important de mettre toutes les chances de votre côté pour décrocher un emprunt immobilier au meilleur taux. Dans cette optique, vous pouvez suivre les conseils suivants.

Parlez à un conseiller financier ou à un courtier immobilier

Dans le cadre de toute demande en crédit, il est essentiel de bien comprendre vos finances. Prenez rendez-vous avec un conseiller financier ou un spécialiste du crédit immobilier agréé pour voir ce que vous pouvez vous permettre.

A lire aussi : L'immobilier à Paris : tendance et dynamisme

Il est important de savoir combien vous pouvez vous permettre et les exigences de mise de fonds pour déterminer le type de prêt hypothécaire que vous choisissez ainsi que le prêteur. Le courtier immobilier vous accompagnera et vous conseillera dans la recherche d’un crédit adapté à votre profil (auprès de plusieurs établissements bancaires) et à vos besoins, jusqu’à la signature chez le notaire.

Définissez combien vous pouvez emprunter

Comme mentionné dans le paragraphe précédent, avant d’acheter un bien immobilier en vue d’y habiter ou de le louer, il est essentiel que vous vous renseigniez sur la somme qu’il vous est possible d’emprunter. Cette somme est étroitement liée à votre capacité d’endettement. Elle correspond à la part de revenu consacré au remboursement de votre prêt. Dans l’idéal, il est conseillé qu’elle soit comprise entre 30 à 40 % en fonction de votre profil. En d’autres termes, cela veut dire que vos revenus doivent être 3 fois supérieurs à la mensualité de votre crédit immobilier.

Lire également : Comment contracter un prêt immobilier ?

En sus, les banques prennent en considération le « reste à vivre ». Il s’agit de la somme dont vous avez besoin pour vivre convenablement, soit les 70 à 60 % de votre revenu. Si vous gagnez bien votre vie, il est plus facile pour une banque d’accepter un taux d’endettement plus élevé. Dans le cas contraire, 30 % est généralement la limite acceptée.

Afin de réaliser une estimation de votre prêt immobilier, il vous est possible d’utiliser le simulateur d’un spécialiste du crédit immobilier. Cet outil vous permettra de calculer le montant maximum de vos mensualités, et de définir plus aisément la somme totale que vous pouvez emprunter.

N’oubliez pas de mentionner les aides au financement auxquelles vous êtes éligible

Cet élément peut être facultatif, mais il fera énormément de bien à votre dossier de demande de prêt immobilier. En effet, vous ne devriez pas passer à côté des aides au financement dont vous pouvez bénéficier.

Par exemple, si vous êtes éligible au PTZ (prêt à taux zéro uniquement pour les primo-accédants) ou à toute autre forme de prêt aidé (Prêt épargne logement, prêt conventionné d’accession sociale…), n’hésitez pas à le mettre en valeur quand vous négocierez auprès de votre banque.

Décidez du type de crédit immobilier

Il est important que vous déterminiez le type de crédit immobilier qui convient le mieux à votre situation financière lors de l’achat d’une maison : un prêt sur 15 ou 30 ans, ajustable ou fixe…

Si vous recherchez la sécurité et la garantie que les mensualités n’augmenteront pas, un prêt à taux fixe pourrait être la solution. Si vous pensez que les taux de crédit peuvent encore fluctuer et que vous souhaitez plus de flexibilité, envisagez un prêt immobilier à taux variable.

Show Buttons
Hide Buttons