Crédit immobilier : l’augmentation de votre capacité d’emprunt en 2021

La capacité d’emprunt représente le montant maximum que vous pourrez emprunter. Pour cette nouvelle année 2021, l’assouplissement des conditions d’octroi établi par le HSCF devrait permettre d’augmenter votre capacité d’emprunt de 6 % à 10 %. Véritable aubaine pour les futurs emprunteurs qui souhaitent concrétiser un projet immobilier.

Qu’est-ce que la capacité d’emprunt ?

Il est important de savoir que la capacité d’emprunt est un élément particulièrement déterminant pour l’octroi d’un prêt immobilier. Effectivement, c’est un des critères sur lesquels se base l’organisme prêteur pour accepter votre dossier. Concrètement, la capacité d’emprunt représente le montant maximum que vous pourrez emprunter pour concrétiser votre projet immobilier.

Lire également : Crédit immobilier sans apport en 2018 : ce que vous devez savoir

Il est calculé à travers différents paramètres comme le taux d’endettement ainsi que la durée de l’emprunt. Il prend également en compte vos revenus, vos charges ainsi que votre apport personnel. Pour mettre toutes les chances de votre côté et maximiser l’accord de votre dossier, vous pouvez penser à réduire vos charges financières de façon à assouplir votre budget. Par exemple, optez pour une offre avec une carte gratuite de façon à réduire vos charges bancaires.

Augmentation de la capacité d’emprunt

Pour cette nouvelle année 2021, votre capacité d’emprunt va progresser de 6 % à 10 %. Ce sont plus particulièrement les mesures établies par le HSCF qui permettent de revoir ces taux à la hausse, pour le plus grand bonheur des futurs emprunteurs. Véritable aubaine pour ceux qui souhaitent concrétiser une transaction immobilière, la hausse de la capacité d’emprunt est une condition favorable et profitable.

A lire également : Crédit immobilier sans apport, comment défendre votre dossier ?

L’année 2019 a été synonyme de record avec plus d’un millions de transactions immobilières effectuées. Néanmoins, l’année 2020 a été impactée par la crise sanitaire ainsi que par le durcissement des conditions d’octroi de prêts. En effet, fin 2020, les conditions ont été drastiquement durcies : la durée maximale figée à 25 ans et le taux d’endettement maximum à 33 %. Le marché du crédit immobilier a donc été ralenti par le virus et le durcissement.

Au cours de la fin de l’année 2020, le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF) a renversé la tendance et a réajusté les conditions d’octroi de crédits. Concrètement, la durée maximale est désormais de 27 ans et le taux d’endettement maximum est de 35 %. Ce sont ces mesures qui ont permis à la capacité d’emprunt de grimper de 6 % à 10 %. L’objectif est de soutenir le marché du prêt immobilier et de favoriser l’octroi de crédits. Ces nouvelles conditions devraient permettre de relancer le prêt immobilier en 2021.

Show Buttons
Hide Buttons