État des lieux de sortie : doit-on repeindre l’appartement ?

L’état des lieux de sortie est toujours réalisé (sauf entente entre le locataire et le propriétaire) lorsqu’un locataire souhaite déménager de son appartement. Après une telle inspection, il peut arriver que l’on constate que les murs dudit logement sont défraîchis. Dans ce cas, le locataire est-il obligé vraiment de les repeindre avant de partir ? Qu’est-ce qu’il risque s’il ne le fait pas ? Focus !

Que dit la loi à propos ?

Lorsqu’un locataire souhaite déménager, un état des lieux de sortie doit être réalisé. C’est une disposition de la loi qui a été mise en vigueur pour éviter les conflits qui naissent généralement entre le propriétaire d’un logement et son locataire après un déménagement. Inutile de rappeler ici que les deux parties doivent être présentes durant cette inspection.

A lire aussi : Focus sur les SCPI d’entreprise

Si au cours de cette opération, on constate que les murs dudit logement sont défraîchis, le locataire peut les repeindre si :

  • les tâches présentes sur les murs ne sont pas dues à l’état désuet (usure normale) du logement ;
  • celui-ci n’avait pas déjà repeint cet appartement il y a quelques années ;
  • les salissures constatées n’avaient pas été réparées par le propriétaire au moment où il emménageait dans cet appartement.

En gros, si la loi exige que le locataire conserve dans un bon état les murs de son appartement, celle-ci lui dispense de tous les travaux de rénovation qui ont trait à sa vétusté.

A découvrir également : Comment choisir un courtier immobilier ?

Locataire et déménagement : quelles sont les réparations à faire ?

Comme souligné précédemment, aucun propriétaire ne peut obliger un locataire selon l’article 7 de la loi du 6 juillet 1989 à supporter les frais de réparation d’un appartement vieillissant.

Toutefois, avant de déménager un locataire est tenu de réparer tous les dégâts causés pendant sa période de location.

Ainsi, si au courant de cette période, celui-ci a réalisé des travaux qui ont dégradé les murs de son appartement, il devra alors enlever ces salissures. Si après inspection repeindre le logement est la solution la plus adéquate au vu de l’ampleur des dégâts, le locataire doit le faire avant de quitter l’appartement.

Il importe de souligner ici que pour des raisons de qualité, ce projet doit être confié à un peintre professionnel, expérimenté et bien équipé.

Dans le cas où le locataire n’est pas obligé de repeindre ledit logement, il doit quand même boucher tous les trous qu’il a eu à faire sur les murs de cet appartement. Pour cela, il peut suivre les étapes ci-après.

  • Enlever toutes les chevilles des murs : pour le faire, il faudra visser les chevilles à moitié puis à l’aide d’une pince tirer très fort sur lesdites vis.
  • Garder les trous propres : afin d’y parvenir, vous devez nettoyer ces trous avec une éponge humide.
  • Brosser la peinture écaillée : utilisez un outil qui sera facile à manipuler comme un grattoir ou une brosse métallique.
  • S’assurer que les trous sont bien propres et les boucher avec l’aide d’une matière appropriée et d’un couteau ou une spatule.
  • Appliquer une couche d’enduit et poncer les zones d’intervention.

S’il s’agit plutôt d’enlever des salissures, vous pouvez utiliser de l’amidon et à la fin du processus nettoyer les zones touchées avec un chiffon humide.

Show Buttons
Hide Buttons