L’assurance habitation pour les locataires

Il faut comprendre que vous, locataire, êtes responsable des dommages que vous pouvez causer au bien durant la durée du bail et ce, même si vous n’occupez pas de manière permanente le logement. C’est là qu’on se demande si l’assurance habitation est obligatoire. Faisons le point sur ce dossier.

L’assurance habitation : est-elle obligatoire pour les locataires ?

Certains propriétaires bailleurs sont exigeants sur ce point : le locataire doit prendre une assurance habitation avant même la signature du bail de location. Ce n’est pas le propriétaire bailleur qui est exigeant, c’est la loi qui l’impose. Oui, la loi oblige la souscription d’une assurance habitation pour les locataires. C’est cette assurance qui permet l’indemnisation du propriétaire et aussi des tiers en cas de dommages.

A lire également : Dois-je faire confiance à un conseiller en gestion de patrimoine ?

Le locataire n’est pas obligé de prendre une assurance habitation multirisques. Il doit prendre un contrat avec le minimum de garanties habitation, notamment une garantie dégâts des eaux, une garantie explosion et une garantie incendie. L’assurance habitation pour le locataire est souvent appelée l’assurance risques locatifs. Il faut comprendre qu’avec cette assurance habitation, on ne parlera pas des dommages causés aux biens et équipements personnels du locataire et des dommages matériels causés aux voisins.

Lorsque vous arrivez à vous entendre avec le propriétaire bailleur sur les clauses du bail, il faut voir avec une compagnie d’assurance pour votre contrat d’assurance habitation. La signature du bail ne peut se faire sans un justificatif d’assurance habitation.

A lire également : Quels sont les avantages d’une porte coulissante?

Pas d’obligation pour certains cas

Si l’assurance habitation est obligatoire pour les propriétaires, que ce soit pour une location meublée ou non meublée, il y a quelques exceptions. Vous n’êtes pas obligé de prendre cette assurance si vous prenez un logement mis en location saisonnière. Les logements de fonction ne sont pas non plus soumis à cette obligation de souscription à l’assurance habitation.

Une couverture plus complète pour le locataire : l’assurance multirisque habitation locataire

Si vous voulez dormir sur les deux oreilles dans ce logement qui ne vous appartient pas, choisissez l’assurance multirisques habitation pour locataire. Vous avez compris : c’est la formule la plus complète face aux différents dommages. C’est le coût qui vous freine par rapport à ce contrat, rassurez-vous : c’est un contrat modulable.

La compagnie d’assurance peut vous proposer les garanties suivantes en plus des garanties couvrant les risques locatifs. En fonction de vos besoins et de votre budget, vous pouvez prendre une garantie pouvant vous indemniser en cas de :

  • Vol, vandalisme, cambriolage,
  • Catastrophes naturelles et technologiques,
  • Bris de glace,
  • Émeutes, attentats, terrorismes.

De par ces différentes options, vous avez compris que le coût d’une assurance habitation locataire est variable. Il reste tout de même accessible presque à tous les foyers pour un contrat avec le minimum de garanties. Pour une location meublée, on vous demandera aux alentours de 104 euros par an pour une location meublée. Le coût avoisinera les 125 euros par an pour une location non meublée. Ce ne sera que des indications de prix, mais l’assureur prendra en compte la superficie et la localisation du logement, du profil du locataire et de la valeur des biens mobiliers.