Prêt de maison : l’assurance pour limiter les risques

Le prêt de maison est une pratique qui tend à se démocratiser, surtout pendant les périodes de vacances. Comme son nom l’indique, il repose sur un concept relativement simple : soit vous mettez votre maison à la disposition des vacanciers, soit vous l’échangez contre la leur. Même si cette forme de location saisonnière permet de lutter efficacement contre les cambriolages, elle n’est pas sans risque. Pour parer à toutes les éventualités, l’idéal est de faire assurer votre maison à louer ou à prêter. Plus de détails dans cet article.

Prêt de maison : quels sont les risques couverts par l’assurance ?

On ne peut que l’admettre, le prêt de maison présente de nombreux avantages. Par exemple, vous générez un revenu complémentaire et tissez de nouveaux liens avec les locataires. Cette pratique vous offre même la possibilité de faire de nouvelles rencontres. Mais malgré cela, prêter sa maison pendant les vacances nécessite une assurance pour limiter les risques. Tout d’abord, le prêt de maison pendant les vacances n’exclut pas les accidents domestiques. En effet, la maison peut subir :

A voir aussi : Que couvre une assurance prêt immobilier ?

  • un incendie,
  • un acte de vandalisme,
  • des dégâts des eaux,
  • des bris de vitres.

Parce que les locataires sont considérés comme des invités, normalement toutes les réparations seront à votre charge. Justement, pour couvrir les dommages éventuels causés par les locataires, il est préférable de souscrire une assurance habitation.

prêt de maison assurance habitation

A voir aussi : Comptable LMNP : comment choisir ?

L’assurance du propriétaire de la maison prêtée : que faut-il savoir ?

En principe, lorsqu’une maison est mise en location pendant les vacances, vous n’êtes pas obligé de souscrire une assurance habitation. Votre assureur vous considérera comme un propriétaire non occupant des lieux. Toutefois, il faudra impérativement en informer votre compagnie. Cela vous permettra de vérifier si votre assurance habitation couvre toujours vos biens pendant la location.

Autre solution : vous pouvez choisir des garanties pour compléter votre assurance habitation multirisque. Il s’agit de la garantie responsabilité civile. Par exemple, vous pouvez prendre la garantie recours du locataire contre le propriétaire. Elle permet d’indemniser le locataire en cas de dommages causés par un incendie ou un dégât des eaux. Il faut quand même que les dommages résultent d’un défaut d’entretien du logement.

L’assurance des locataires pour un prêt de maison : les points essentiels à retenir

Dans le cadre d’un prêt de maison de vacances, les locataires peuvent normalement faire jouer leur assurance habitation, à condition d’en avoir souscrit un. En effet, le contrat peut couvrir la maison de vacances au titre de résidence secondaire. Autrement dit, vous serez couvert en cas de dégâts subis ou causés par le locataire.

Les locataires peuvent très bien bénéficier d’extensions dans leur contrat de location. Il s’agit de l’extension villégiature. Sans cette dernière, le locataire peut très bien demander à son assureur une nouvelle extension de garantie ou un nouveau contrat. Même chose si l’extension lui semble insuffisante.

Dernier conseil : la souscription à une assurance habitation et l’ajout de garanties supplémentaires ne suffisent pas pour limiter les risques lorsque vous prêtez une maison pendant les périodes de vacances. Il est aussi important que vous choisissiez méticuleusement vos locataires.

Show Buttons
Hide Buttons