Quel est le prix d’installation d’une salle de bain ?

Vous avez l’intention d’installer une nouvelle salle de bain ou vous souhaitez rénover l’ancienne ? Il vous faut considérer trois aspects importants : votre projet, vos besoins et votre budget. Découvrez dans ce guide les étapes pour installer une salle de bain et pour la rénover. Nous y aborderons également le coût de l’installation ou de la rénovation de la salle de bain. Pour ce genre de projet, il est généralement conseillé de faire appel à des artisans spécialisés.

Quels sont les travaux à prévoir pour installer une salle de bain ?

Pour calculer le budget de votre projet, il est nécessaire de connaître l’ensemble des travaux à réaliser. En effet, le prix d’installation d’une salle de bain dépendra de nombreux facteurs comme le choix de vos artisans, la surface de la pièce et le coût des matériaux utilisés. Les travaux seront à effectuer selon les trois étapes suivantes.

A lire aussi : RT 2020 : ce qui change

Les arrivées et évacuations d’eau

La première étape pour installer une salle de bain consiste à prévoir le positionnement des arrivées et des évacuations d’eau en fonction des dimensions de la pièce. Elles doivent connecter la douche ou la baignoire et parfois aussi les sanitaires. L’ensemble de ces composants nécessitent en effet une arrivée et une sortie d’eau qu’il faut étudier avant de débuter les travaux d’installation. L’arrivée d’eau comprend :

  • l’ensemble des canalisations (principales et raccordées) qui conduisent l’eau aux différents éléments composant la douche,
  • le clapet antiretour qui assure la circulation en sens unique de l’eau,
  • l’ensemble de la robinetterie.

À cet effet, il ne faut pas négliger l’installation d’un régulateur de pression, car une trop forte pression peut endommager vos appareils sanitaires. En ce qui concerne l’évacuation de l’eau, avec la bonne pression, l’eau descend naturellement dans la colonne d’évacuation. Cependant, si elle est insuffisante vous pouvez faire une légère pente de 2 % sur la tuyauterie pour régler le problème. Enfin, pour votre bien-être, veillez à observer une distance suffisante entre l’ensemble des canalisations entrantes et celles sortantes.

A lire aussi : Le sciage : une des techniques essentielles pour travailler le bois

installation salle de bain, artisans

L’électricité, l’éclairage et l’aération

L’installation d’une douche moderne, suivant les normes de construction en vigueur, requiert un système électronique sophistiqué. En effet, en raison de l’utilisation d’appareils électro-pompistes (chauffage et baignoire électronique), le montage d’un poste électronique est important. Lors de l’installation, il faudra faire preuve de beaucoup de vigilance en ce qui concerne les poses de prises électriques. L’eau et l’électricité ne faisant pas bon ménage, confiez cette tâche à un artisan.

La douche doit être une zone de confort et de bien-être. Pour cela, l’éclairage doit être optimal. En journée, il faut miser sur l’éclairage naturel en installant les fenêtres de façon à laisser entrer la lumière du jour. D’autre part les miroirs pour réfléchir la luminosité. Ceci vous permettra d’ailleurs de réduire vos dépenses énergétiques et ainsi économiser sur vos factures d’électricité. Installez l’éclairage électrique de manière à avoir suffisamment de lumière le soir.

Pour améliorer davantage votre confort, vous devez prévoir un système de ventilation pour l’aération des lieux. La douche créant beaucoup d’humidité, la ventilation est nécessaire pour éviter la condensation et les moisissures.

Le plafond, les murs et le sol

Assurez-vous d’avoir une bonne isolation thermique au-dessus du plafond. Ensuite, votre plafond peut être peint, ou décoré avec du staff pour créer des moulures.

Les murs de la salle de bain ne nécessitent pas de grands travaux. Une bonne isolation thermique, un bon revêtement acoustique et de la peinture lavable sur les surfaces sèches suffiront.

Le sol est la partie qui nécessite le plus de travaux en raison de l’humidité. Il faudra envisager la pose de carrelage antidérapant ou de revêtement plastique en PVC, notamment devant la douche ou la baignoire. Des moquettes aspirantes doivent également être placées par endroits.

Installation de salle de bain : quel est le coût de la main-d’œuvre ?

L’installation de la salle de bain est un processus qui fait intervenir plusieurs artisans pour différents travaux. Les prix varient en fonction du type de prestation que vous demandez. Il est difficile de donner un prix exact compte tenu des facteurs que nous avons mentionnés comme le choix des professionnels, des matériaux et la superficie de la pièce. À titre indicatif, voici toutefois une liste de travaux à prévoir avec l’intervalle de prix associé :

  • l’installation de la douche italienne : 500 € à 1800 €,
  • l’installation d’une cabine de douche : 400 € à 800 €,
  • l’installation d’une baignoire : 300 € à 600 €,
  • l’installation de lavabo : 150 € à 400 €,
  • la pose de W.C. : 250 € à 350 €,
  • les travaux de carrelage de sol : 20 € à 40 €/m²,
  • les travaux de carrelage mural : 30 € à 50 €/m²,
  • les travaux de peinture murale : 15 € à 40 €/m².

Quels sont les travaux à prévoir pour une rénovation ?

La rénovation de la salle de bain peut nécessiter plus de travaux que l’installation, car il faudra d’abord se défaire des vieux équipements afin de les remplacer. Le réaménagement de la salle de bain suit plusieurs étapes : la prise des dimensions, le choix des équipements de remplacement, les canalisations entrantes et sortantes, l’électricité, l’aération, etc.

La prise des mesures de la pièce est une étape importante, car elle vous permet de mieux revoir les emplacements du mobilier. Vous devez bien choisir les éléments de la pièce : prises électriques, W.C, lavabo, baignoire… Vous pouvez opter pour des équipements sur mesure. Ainsi, après les travaux de rénovation, vous pourrez profiter d’une expérience optimale.

En ce qui concerne les canalisations, vous devez considérer les arrivées et les sorties de l’eau. Les arrivées d’eau doivent s’accompagner d’une pression suffisante pour que l’eau s’évacue facilement vers les colonnes et être assez modérée pour éviter d’endommager le dispositif. La colonne doit être rénovée par des travaux d’extension si elle ne répond pas à vos attentes.

rénovation de salle de bain

Quel budget prévoir pour rénover sa salle de bain ?

Le coût de la rénovation de la salle de bain varie selon qu’elle soit partielle ou complète. La rénovation partielle d’une salle de bain peut coûter entre 1000 et 2 500 €. En effet, la rénovation partielle a généralement pour but la personnalisation ou la remise à niveau de la salle de bain. Dans ce cas précis, on peut exclure certains grands travaux comme ceux liés à la plomberie ou aux murs… On prend en compte seulement les travaux liés aux équipements suivants : baignoire, lavabo, douche, carrelage, peinture, etc.

En ce qui concerne la rénovation complète, elle peut coûter entre 400 et 1000 € par mètre carré pour des équipements de milieu de gamme. Si vous avez le goût du luxe, il vous faudra prévoir un budget plus conséquent. Les travaux de rénovation complète prennent en compte l’intégralité de la salle de bain pour la rendre à 100 % neuve.

Installation ou renouvellement de salle de bain : faites appel à un professionnel

Que ce soit pour l’installation ou le renouvellement d’une salle de bain, l’intervention d’un expert est fortement recommandée. Comme vous pouvez le constater, ce sont des projets qui peuvent nécessiter de gros travaux. Il faut donc avoir les compétences et le matériel requis pour les mener à bien. En confiant l’installation de votre salle de bain à un artisan, vous bénéficierez de nombreux avantage :

  • une prestation de pointe et sur mesure selon vos exigences,
  • un résultat qui vous ressemble et qui répond aux normes de sécurité et de confort,
  • de nouvelles idées et une orientation plus avisée d’un spécialiste,
  • une exploitation plus judicieuse de l’espace de la salle de bain,
  • la sécurité de vos équipements (norme de sécurité NF C 15-100),
  • une économie de temps et d’argent en matière de TVA, etc.