Quel est le rôle d’une copropriété ?

Connaissez-vous ce qu’est un syndic de copropriété ? En effet, dans chaque immeuble, surtout ceux achetés en commun, les espaces communes sont gérés par un syndic dit de copropriété. Le rôle d’un tel syndic se décline en trois missions clés : veiller au respect du règlement intérieur, veiller au bon entretien de l’immeuble, puis organiser au mieux la gestion des finances de ladite copropriété. Dans cet article, on explique un peu plus en détail, comment tout cela se passe.

Veiller au respect du règlement intérieur établi

En France, chaque copropriété établit et dispose d’un règlement intérieur qui structure la vie des résidents de l’immeuble. C’est donc un règlement qui établit les règles, les droits et devoirs individuels des copropriétaires. De ce fait, l’un des rôles importants du syndic consistera à veiller au bon respect de ces règles que chaque copropriété établit. À cet effet, lorsque l’un des copropriétaires dérogerait au règlement intérieur, les autres pourraient saisir le syndic dans l’objectif qu’il fasse arrêter à celui-ci, ses exactions. Le syndic de copropriété se chargera donc d’intervenir immédiatement.

A lire aussi : Les différents types de SCPI dans le marché immobilier

En outre, sachez que le syndic à la possibilité d’agir en saisissant la justice au besoin. Tout ceci, dans le but de faire arrêter les exactions d’un copropriétaire qui ne veut pas entendre raison, ou encore afin de réparer les dommages que ce dernier aurait causés à l’un des autres copropriétaires.

Entretenir l’immeuble

À part faire respecter le règlement intérieur, le syndic a en outre pour mission de garder l’immeuble très bien entretenu. Ce syndic achète donc les produits nécessaires pour bien entretenir les parties communes en lien par exemple avec le gardien, le concierge, l’ascenseur… Ce syndic devra aussi quelques fois changer une ampoule, appeler un professionnel pour réparer des pannes ou restaurer les dégradations des parties communes comme les escaliers, l’ascenseur, les fissures dans un mur… À ce titre, le syndic a la possibilité d’intervenir sans avoir d’accord en avance, surtout lorsqu’il est question d’une dégradation touchant la sécurité de l’immeuble. Par contre, il est tenu de consigner toutes ses interventions dans un carnet d’entretien.

A lire également : Ouvrir une parapharmacie : un équipement d’une valeur à faire avec prudence

Gérer les finances de la copropriété

Le syndic est aussi l’entité en charge de la gestion des finances de la copropriété. Cela entraine tout d’abord non seulement une souscription à une assurance pour l’immeuble, mais aussi, une tenue détaillée et transparente de la comptabilité. En plus, chaque année le syndic de la copropriété établit un budget prévisionnel pour l’année à venir. Cela l’amène ainsi à réajuster les contributions de chacun des copropriétaires.

Le syndic coopératif, un modèle à adopter

Il existe deux sortes de syndics de copropriété : le syndic professionnel et celui coopératif. L’avantage avec le syndic coopératif, c’est que ce dernier n’agit pas seul. Cela dit, ce syndic répartit les tâches à réaliser entre les membres du conseil syndical.

Pour ce faire, des commissions de travaux se créent et leurs membres syndicaux se chargent des travaux qui leur sont adaptés. Par exemple, la commission « finance » peut se voir attribuer la tenue de comptabilité, ainsi que les appels de fonds. Une autre commission « communication » pourra prendre en charge la circulation de l’information auprès des copropriétaires. La commission « juridique » quant à elle, pourrait également s’assurer du bon suivi des contrats

Show Buttons
Hide Buttons