5 conseils pour réussir son investissement dans la brique

La bourse et l’investissement dans la brique sont des placements qui assurent un bon niveau de revenus. Ce type de placement a la particularité de permettre de bien préparer sa retraite et de garantir un bon patrimoine à sa descendance. Toutefois, pour limiter les risques et améliorer ses rendements sur ce marché, il est essentiel de suivre certaines recommandations et de bons conseils d’un expert en immobilier. Profitez de 5 bons conseils pour réussir un investissement immobilier !

La nature du bien locatif et le bon emplacement

Pour réussir votre investissement, vous devez bien choisir le type de logement à mettre en location notamment avec sa localisation. Le choix du type de bien permet de faire face à la fiscalité et aux impôts. Vous êtes libres de choisir entre un habitat neuf, habitat en VEFA et un investissement dans l’ancien. Avec le plateau d’erpent, vous trouvez différents appartements capables de combler vos attentes. L’achat d’un bien locatif en VEFA est intéressant sur le plan fiscal. Il offre de bonnes réductions sur les impôts.

Lire également : Comment faire estimer votre bien immobilier ?

En achetant dans l’ancien, vous pourrez opter pour un plan de défiscalisation après avoir effectué des travaux de rénovation. Privilégiez les biens anciens de plus de six ans. Concernant la localisation des logements, effectuez des achats en ville et dans des quartiers avec un bon potentiel. Il faut veiller à la proximité d’un bassin d’emploi, à la présence des commerces et à l’accès à des moyens de transport.

Idéalement, faites l’acquisition de votre bien locatif dans une ville dont le quartier est attractif présentant une bonne qualité de vie. Vous pourriez vous rapprocher d’agences immobilières de la région pour mieux vous informer des caractéristiques de la région.

A lire en complément : 3 astuces pour vendre rapidement sa maison

Mobiliser le financement nécessaire

Le fait d’investir dans la brique et de rentabiliser requiert la maitrise de bons plans. Sur levif, vous profitez des meilleurs plans pour réussir votre investissement sans tracas. Pour financer l’achat de votre logement, vous pourrez le faire sur fonds propres ou en sollicitant un prêt. Ceci dépend essentiellement de votre capacité financière. Si vous disposez de suffisamment de ressources financières, vous pourrez financer l’achat par vous-même.

En cas de prêt immobilier, il faut prévoir une certaine marge de manœuvre pour supporter les dépenses incombant au propriétaire. Il s’agit notamment de charges locatives non récupérables et de frais de notaire. Assurez-vous que votre capacité d’endettement ne dépasse pas les 33 %. Par ailleurs, avant de demander un crédit, faites des simulations et murissez vos réflexions sur le long terme. En outre, le choix du type de mensualité (variable ou fixe) dépend des objectifs à la longue.

Fixez le juste loyer

Pour éviter d’être confronté aux problèmes de loyers impayés ou de faible rentabilité, il faut commencer par fixer un loyer cohérent : ni trop haut ni trop bas. Vous devez prendre en compte le niveau de vos charges et celles fiscales pour définir un juste loyer. Pour la définition, vous pourriez vous renseigner auprès d’agences immobilières ou faire une étude de marché.

Pendant cette étude, vous pouvez comparer le loyer des logements similaires au vôtre pour retenir le juste milieu. Utilisez les relevés de charges disponibles auprès de votre vendeur pour connaitre les obligations qui pèseront sur vous. Si vous faites dans le neuf avec un plan de défiscalisation, renseignez-vous sur le plafond de loyer autorisé par la loi pour afin ne pas perdre les avantages fiscaux dont vous bénéficiez.

Choisir le mode de gestion approprié

Une fois le bien locatif acheté et le loyer fixé, place à la recherche de locataires. À cette étape, il est plus judicieux de faire appel aux services d’une agence immobilière. Ces structures professionnelles disposent des compétences nécessaires pour réussir au mieux cette étape. Elles s’occupent des visites et conseillent pour la rédaction du contrat de bail. Le recours à un agent immobilier ne vous coutera aucun centime. En effet, c’est le locataire qui lui versera un mois de loyer.

Pour ce qui est de la gestion locative, vous pourrez recourir à une agence. Les avantages y sont nombreux. Les professionnels de ces structures se chargent de la collecte des loyers et des réparations. Pour ces contrats, il faut prévoir des frais d’agence qui avoisinent généralement un mois de loyer. Toutefois, veillez à choisir une agence qualifiée et digne de confiance.

Faites assurer votre logement

Lorsque vous mettez votre bien en location, il est judicieux de l’assurer. Prendre cette disposition permet d’éviter les problèmes de loyers impayés et de dégradation du logement. En souscrivant à une garantie loyers impayés, vous êtes sûr de percevoir à temps pour honorer vos engagements envers la banque. Ceci est d’autant plus important en cas de prêt immobilier. Une bonne assurance vous mettra à l’abri de différents troubles que vos locataires pourraient engendrer.

En dehors de cette garantie, il est recommandé de souscrire à assurance spécifique pour régler les questions relatives à la dégradation du bien immobilier. En outre, il est conseillé de disposer d’un budget équivalent à 5 ou 6 mois de loyer pour les situations imprévues. Il s’agit de travaux inattendus, de réparations urgentes et bien d’autres choses.

Show Buttons
Hide Buttons