Covid-19 : quelles sont les conséquences immobilières ?

Le confinement engendré par le coronavirus a provoqué un gel dans de nombreux secteurs. En revanche, le marché immobilier a pu reprendre assez rapidement ses activités. Nous allons justement parler des conséquences immobilières liées à la covid-19.

Le développement des sites de recherche immobilière

Le nombre de personnes ayant recours aux sites de recherche d’annonces immobilières tels que https://www.zimo.fr ne cesse d’augmenter. Ces sites vous permettent de trouver rapidement une maison ou un appartement sans que vous ayez à sortir de chez vous. Étant donné le nombre conséquent de sites dédiés à l’immobilier, vous risquez sans doute de vous perdre. De ce fait, il se peut que vous trouviez des biens qui sont loin d’être adaptés à vos besoins. Le moteur de recherche doit donc être suffisamment pertinent pour pouvoir trouver le bien idéal, adapté à vos attentes et besoins.

A lire également : Quand tu achète un bien immo le preavis ?

La digitalisation des notaires et des agences

La crise sanitaire a également conduit à la digitalisation des notaires et des agences. Malgré le confinement, d’autres sociétés immobilières ont pu réaliser des transactions. Il s’agit notamment des agences qui ont pu installer un système de visioconférence. Ce qui leur permet en effet d’effectuer des démarches à distance. Les étapes d’achat et de vente ont également subi des changements. Dorénavant, les visites peuvent se faire de manière virtuelle. Ceci afin d’éviter les échanges physiques.

covid-19, conséquences immobilières

A lire aussi : Investir dans une franchise véranda : rentabilité et secteur porteur

La réduction des achats et le risque d’impayés de loyer élevé

La survenue de la pandémie a eu des répercussions négatives sur l’économie. De ce fait, beaucoup de futurs acheteurs ont préféré retarder leur projet d’achat. Et pour cause, leur capacité financière a grandement changé. D’autres ont décidé d’attendre jusqu’à ce qu’il y ait une certaine stabilité sur le marché économique. À cause du confinement, il y a eu beaucoup de retard par rapport à la construction de logements neufs. Par conséquent, certains achats de biens immobiliers neufs ne seront pas possibles avant plusieurs mois.

Du côté des locataires, ils risquent de ne plus pouvoir payer leurs loyers à temps, à cause de la détérioration de leur situation financière. Malgré le fait que plusieurs ordonnances ont permis un report d’échéance des loyers, les sommes à payer dans les prochains mois vont sûrement augmenter.

La hausse incertaine des prix immobiliers

Nombreux sont ceux qui pensent que la crise économique engendrée par le confinement conduira à la baisse des prix de l’immobilier. Ce qui ne pourrait pas être le cas. Les prix des biens tendent en effet à augmenter étant donné qu’il manque d’habitations. Quitte à payer un peu plus cher, beaucoup de personnes sont actuellement à la recherche de maisons à louer pour échapper à la ville. En revanche, les logements y sont plus petits. Ce qui rend le confinement encore plus difficile à vivre.

Quel citadin ne souhaite pas passer les périodes de confinement dans un jardin tout en profitant d’un bain-de-soleil ? Si nous nous basons sur la loi de l’offre et de la demande, les prix de l’immobilier pourraient continuer à monter qu’il s’agisse de biens anciens ou neufs.

Vous pouvez lire également : comment rénover un appartement en location à Paris ?

Show Buttons
Hide Buttons