Assurance obsèques : tout savoir pour bien sélectionner son contrat obsèques

Que ce soit pour garder la maîtrise complète de ses obsèques après son décès ou pour épauler financièrement ses proches, la signature d’un contrat obsèques permet d’anticiper sereinement ses funérailles. Petit tour d’horizon de ces produits un peu “particuliers” ne plus en plus prisés par les Français ?

Le contrat obsèques : pour qui ?

La souscription d’une assurance obsèques relève d’une décision personnelle qui nécessite l’acceptation de son propre décès. La plupart des gens commencent à s’y intéresser autour de la cinquantaine.

Il faut néanmoins savoir que les contrats proposés présentent des modalités différentes selon l’âge de souscription ou encore le montant investit dans ses propres funérailles. Il est donc très utile de se renseigner assez tôt afin de profiter de conditions financières avantageuses. Même si cela est délicat, en parler à ses proches est recommandé afin d’éclairer et de partager sereinement sa démarche. C’est aussi le meilleur moyen pour que vos proches soient au courant le jour de votre décès et puissent ainsi alerter au plus vite l’assurance qui débloquera les fonds nécessaires (sous 24H à 48h généralement).

Les différents types de contrat

Une fois le frein psychologique levé, il faut choisir le type de contrat le plus adapté. Le contrat en capital permet le versement d’une somme au bénéficiaire couvrant les frais d’obsèques tout en laissant aux proches le soin d’organiser les funérailles. Le contrat en prestations standardisées englobe la dimension financière mais permet également de définir des points d’organisation importants.

Enfin, le contrat en prestations personnalisées est une convention obsèques complète qui permet de financer et de définir précisément le déroulement les funérailles : c’est l’option la plus coûteuse mais elle décharge complètement les proches et la famille.

Le versement des cotisations

Le versement des cotisations dépend du montant à couvrir, de l’âge du souscripteur et des modalités de versement. Trois options sont envisagées : la prime unique (payée en une fois), la prime temporaire (versée mensuellement sur une durée définie) et la prime viagère (versée jusqu’au décès du souscripteur). Il est donc important de regarder le coût total pour privilégier l’option la plus favorable.

Une attention particulière doit également être portée au montant du capital à assurer : il n’est pas rare que sous l’effet de l’inflation, les bénéficiaires doivent compléter le financement des prestations. A l’inverse, il pourra arriver que les cotisations cumulées dépassent le capital assuré : il faut protéger ce surplus en vérifiant qu’il est contractuellement reversé au bénéficiaire.

Les points à ne pas oublier

Un délai de rétractation de 30 jours est obligatoire après signature et l’organisme-assureur doit fournir chaque année les éléments relatifs au contrat en cours. Dernier point à avoir en tête : les assurances obsèques sont exemptes de droits de succession à hauteur de 152 500 euros pour les cotisations versées avant 70 ans et de 30 500 euros après.

La clef du succès réside dans l’anticipation éclairée des choix en matière de funérailles et dans la vigilance apportée à la lecture et à la compréhension du contrat.

En particulier, le détail des prestations, la prise en charge d’éventuels surcoûts et le reversement des surplus de cotisations doivent être clairement définis. Comme pour toutes les démarches assurantielles, il faut contacter plusieurs professionnels et comparer les propositions avant d’arrêter son choix.

En savoir plus sur ces contrats : Https://www.lassurance-obseques.fr

Show Buttons
Hide Buttons