Combien peut-on emprunter avec un salaire de 1300 euros ?

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, il est tout à fait possible d’emprunter avec un salaire modeste. Cependant, il est essentiel de répondre à un certain nombre de conditions afin de mettre en confiance votre banque. Cette dernière prend principalement en considération votre capacité de remboursement.

Répondre aux conditions minimales pour obtenir un emprunt

Avant de contracter un prêt à la banque, il vous faut disposer d’un salaire. On est bien d’accord. Les banques sont ainsi partiellement rassurées quant à votre capacité de remboursement. En effet, aucune organisation financière n’acceptera de faire un prêt à une personne au chômage. Aussi, il existe très peu d’institutions qui essayent d’alléger les conditions afin de permettre d’obtenir plus facilement des prêts par intérim.

A lire aussi : Comment gérer la mise en location de son bien ?

Il faut tout de même noter qu’il n’est pas nécessaire de disposer d’un contrat à durée indéterminée ou déterminée pour prétendre à un crédit. La preuve réside dans le fait que les personnes retraitées n’ont pas de difficultés à obtenir un emprunt, sous réserve que leur pension soit un revenu minimum.

Ainsi, avec un revenu modeste, soit un salaire de 1300 euros (montant légèrement au-dessus du SMIC), il vous est possible d’obtenir un emprunt. Pour calculer vos revenus, les organisations ne présentent pas le même système. Toutefois, elles prennent en compte les allocations, les pensions, et autres.

A voir aussi : Les frais de notaire du marchand de biens

En fonction de votre profil, un banquier considère votre dossier s’il est certain de ne prendre aucun risque. En plus des critères qui ont été mentionnés déjà, vous êtes certain d’avoir une suite favorable à condition d’être rarement à découvert, de disposer d’une autre source de revenus (aussi infirme soit-elle) et de n’avoir préalablement pas contracté un autre crédit.

Dans le cas d’un emprunt immobilier, il vérifiera également le choix de votre bien immobilier. Ce dernier doit être bien localisé. Cela permet de garantir qu’il ne se dépérira pas dans un avenir proche. En outre, il y a de fortes chances qu’il prenne de la valeur au fil du temps. Ce dernier critère a une grande importance.

En effet, en cas de défaillance de votre part, l’institution est capable de réquisitionner votre bien immobilier. Cela lui permettra de rembourser votre dû. Aussi, le fait d’avoir fait un effort pour épargner au cours des cinq derniers mois au minimum peut impacter positivement l’avis de votre banquier, même avec un salaire modeste. En outre, vous pouvez faire pencher la balance de votre côté si vous arrivez à le convaincre du bien-fondé de votre investissement immobilier. En terme plus clair, il faudra lui prouver que votre désir d’acquérir ce bien immobilier en particulier a été très bien pensé.

Connaitre votre capacité d’emprunt avec un salaire de 1300 euros

Votre capacité d’emprunt dépend de votre revenu mensuel et de la durée du remboursement. Avec un salaire de 1300 euros sur une durée de 10 ans, vous avez la possibilité d’obtenir un crédit de 45.000 euros. En y ajoutant quelques années de plus, il est estimé à 67.000 euros à peu près.

Enfin, sur une période de 25 ans, votre capacité d’emprunt se situe dans l’intervalle de 100.000 euros. En plus du délai de remboursement, d’autres critères sont pris en compte. Il s’agit entre autres du taux d’emprunt, du tarif de l’assurance-crédit, de la somme empruntée et des membres composants le foyer. La totalité des revenus mensuels (salaire, allocations, ressources supplémentaires) et la somme totale des crédits préalablement contractés font également des éléments indispensables à prendre en compte pour évaluer votre capacité de crédit.

Opter pour un crédit correspondant à votre situation financière

Lorsque vous disposez d’un salaire de 1300 euros, il est essentiel de vous renseigner sur les différents types de crédits que vous pouvez contracter. Cela vous permettra de définir vos projets.

Considérant votre revenu, un crédit renouvelable est plus adapté. En effet, les taux pratiqués sont nettement plus bas que dans le cas d’un emprunt personnel. Selon les études, ces demandes ont plus de chances d’aboutir.

En plus, il faut savoir qu’il existe un risque que votre emprunt soit accepté puis refusé. En fait, la banque peut accepter votre dossier après une évaluation par questionnaire. Ensuite, en recevant vos justificatifs, elle peut le rejeter encore. Dans ce cas, pour maximiser vos chances d’obtention dudit crédit, il faut faire des demandes auprès de plusieurs institutions.

Prêt bancaire : tout savoir de l’assurance emprunteur

Le prêt bancaire est tout à fait possible même si vous avez un revenu modeste. Malgré tout, l’établissement financier veille toujours à évaluer minutieusement les risques avant d’accepter votre demande de prêt. Pour obtenir un prêt financier de la part d’une banque, votre solvabilité doit être vérifiée. Dans le même ordre d’idée, l’organisme de crédit exige la souscription d’une assurance emprunteur. De quoi s’agit-il ?

Contrat d’assurance emprunteur proposée par l’organisme de crédit

Avant d’octroyer un prêt bancaire pour l’achat de meubles, appareils et accessoires et même pour un achat immobilier, la banque vous impose la souscription d’un contrat d’assurance emprunteur. Cette garantie de couverture d’emprunt est directement intégrée dans votre demande de prêt. Autrement dit, les frais de l’assurance sont calculés dans les mensualités à payer et dans les durées de remboursement.

L’assurance emprunteur est une garantie au profil de l’établissement de crédit. En cas de perte d’emploi, incapacité de travail, perte d’autonomie ou décès de l’emprunteur, l’assurance prend le relai dans le remboursement du restant dû.

La banque propose généralement une assurance collective. Le contrat est proposé aux mêmes conditions pour tous les emprunteurs. L’établissement financier définit le taux d’assurance et impose une prime fixe pendant toute la durée du prêt.

Opter pour une assurance emprunteur individuelle

Pour l’amortissement de vos mensualités dans le cadre d’un prêt financier, vous pouvez opter pour une assurance emprunteur individuelle. Le tout est de collaborer avec un établissement financier qui accepte la délégation d’assurance emprunteur conformément aux clauses formulées dans la loi Hamon.

Avec l’assurance emprunteur individuelle, vous pouvez choisir les garanties qui vous conviennent en fonction de votre âge, votre état de santé, votre profession… Vous pouvez par exemple décider d’attendre un peu avant d’activer la garantie perte d’emploi et ainsi entretenir les délais de validité de cette formule. Dans tous les cas, il est important de souscrire toutes les garanties minimales exigées par l’établissement de crédit de votre choix.

L’usage d’un comparateur d’assurance emprunteur vous aide à trouver la formule la plus avantageuse. Comparez alors le taux d’assurance, les garanties proposées et aussi le montant de la prime tout au long de la durée de remboursement de l’emprunt. Privilégiez une assurance dégressive en fonction de l’affaiblissement du montant restant dû.

Après souscription d’une assurance emprunteur individuelle, il est nécessaire de transmettre à votre établissement prêteur une attestation d’assurance emprunteur déléguée. La banque veille alors à éliminer tous les frais en rapport avec l’assurance emprunteur collective avant de débloquer la somme empruntée.

Show Buttons
Hide Buttons