Comment défendre vos droits de locataire

Saviez-vous qu’en tant que locataire vous bénéficier d’un certain nombre de droits ? Et personne n’a le pouvoir de les bafouer, pas même le propriétaire. Voici à cet effet quelques astuces qui vous permettront de mieux défendre vos droits de locataire.

Faire recours aux associations

En tant que locataire, il y a un certain nombre d’associations que vous devez connaitre. Celles abordées ici sont habileté à vous défendre en cas de litige ou d’abus de vos droits de la part du propriétaire.

A découvrir également : Garanties loyers impayés ou caution : que choisir ?

Si vos droits sur les plans juridique, financier et fiscal sont bafoués, vous pourrez faire appel à l’ADIL. Il s’agit en effet des Associations Départementales d’Information sur le Logement. Pour d’autres agissements « illégaux » beaucoup plus spécifiques, les associations telles que la CDC, la CDN et la CNL sont idéales.

Ce sont respectivement les Commissions Départementales de Conciliation, la Confédération Générale du Logement et la Confédération Nationale du Logement. Les diverses associations d’usagers et de consommateurs sauront aussi vous être d’une grande aide pour défendre vos droits de locataire.

A découvrir également : Comment calculer le prix au m2 d'une maison avec terrain ?

Connaitre la procédure pour porter plainte

Qui veut la paix prépare la guerre dit-on ! Et c’est pour cela que vous devez connaitre la procédure à suivre pour porter plainte contre votre propriétaire afin de pouvoir efficacement défendre vos droits. Vous pouvez déposer la plainte dans la gendarmerie ou le commissariat le plus proche de votre domicile.

Vous pouvez aussi choisir d’adresser cette plainte dans le tribunal de grande instance de la place. Par ailleurs, il est important que votre plainte soit bien rédigée incluant tous les renseignements nécessaires.

Bien évidemment, votre identité, vos coordonnées ainsi que celles de votre propriétaire doivent être déclinées dans votre missive. Vous devez aussi y mentionner les abus que vous reprochez à votre bailleur et tous les éléments pouvant être utilisés comme preuves.

Solliciter les services d’un avocat

Pour défendre vos droits de locataire, vous pouvez, en dehors, des méthodes ci-dessus mentionnées, faire recours à un avocat. Ce spécialiste du domaine juridique saura vous aider afin que vous ne soyez point victime d’un quelconque abus.

Plus précisément, vous aurez à travailler avec un avocat en droit des baux d’habitation. Il est vrai que vous aurez à débourser une belle somme d’argent mais pour la défense de vos droits cela en vaut le coup.

En outre, vous devez vous assurer que l’avocat en question est un expert dans son domaine et qu’il pourra réellement répondre à vos attentes.