Comment estimer le prix d’un bien immobilier ?

Quelques fois lorsque vous voulez vendre un bien immobilier vous estimez sa valeur en fonction de votre ressenti et par rapport au prix auquel vous vous l’étiez procuré. C’est une approche intéressante mais très peu réaliste. L’acheteur lui aussi a ses critères pour évaluer le prix auquel il souhaiterait acquérir un bien immobilier. Plusieurs paramètres rentrent en jeu lorsqu’il s’agit de fixer le prix d’un bien. Découvrez dans cet article sur quelle base est faite l’estimation du prix d’un bien immobilier. 

Les paramètres qui permettent l’évaluation

Avant toute chose, votre bien se vendra au prix du marché selon le secteur. Si vous l’avez surestimé, le prix sera probablement revu à la baisse et vice-versa. Sachez que la donnée la plus influente est le prix du marché. Bien évidemment les caractéristiques de votre bien contribueront de façon non négligeable à l’estimation de son prix. Ce sont notamment la superficie du bien, le nombre de pièces, la présence ou non d’un extérieur et des aménagements qui l’accompagnent, les possibilités d’extension, l’état du bien : neuf ou ancien, la zone dans laquelle se trouve le bien immobilier. Pour davantage de visibilité, il existe en ligne des outils qui permettent de calculer le prix du mètre carré. Si vous le souhaitez, obtenez sur ce site une estimation exacte de votre bien immobilier.

Lire également : Le Var, une zone attractive pour l'immobilier neuf

Recherchez l’avis de professionnels locaux

Comme dit précédemment l’évaluation du prix d’un bien immobilier dépend de plusieurs paramètres. Certains sont quantifiables et d’autres ne le sont pas. En demandant l’avis d’un agent immobilier, il pourrait relever après visite sur place certains aspects de votre bien que vous n’auriez pas remarqué. A titre d’exemple, si vous possédez des combles, la réalisation des travaux conduisant à leur aménagement pourrait augmenter la valeur de votre bien en présentant à l’acheteur potentiel la possibilité d’en faire une pièce habitable. 

A lire aussi : Le contrat d’entretien de l’ascenseur, l’assurance sérénité

Show Buttons
Hide Buttons