Comment et pourquoi acheter un logement neuf actuellement ?

Malgré un contexte économique mondial morose et l’envolée des prix des matières premières, les Français veulent plus jamais être propriétaires. Le neuf séduit plus que jamais, que ce soit des maisons ou des appartements. Pourquoi et comment devenir propriétaire d’un bien immobilier neuf à l’heure actuelle ?

Acheter un appartement neuf pour ses enfants

La première motivation des personnes désireuses d’acheter un appartement neuf, c’est d’avoir un logement pour leurs enfants. En effet, après le bac, les jeunes sont nombreux à quitter le nid familial pour poursuivre leurs études. A moins d’habiter dans une ville universitaire et d’avoir la chance d’y étudier, les étudiants se heurtent à la difficulté de se loger.

A voir aussi : Investir dans une franchise véranda : rentabilité et secteur porteur

Rennes, Nantes, Lyon, Paris, c’est même devenu très problématique dans les grandes métropoles tricolores. De fait, les parents ont tendance à se tourner vers les programmes en neuf dans l’espoir d’y trouver un appartement convenant à leur enfant. Celui-ci est ensuite revendu, parfois mis à la location.

Outre les études, de nombreux parents n’hésitent pas à mettre la main à la poche pour loger leurs enfants pour les aider à démarrer dans la vie. Dans ce cas, les logements sont des préférence des appartements, aussi bien en neuf que dans l’ancien.

A découvrir également : Quelles sont les différentes étapes à suivre pour acheter un bien immobilier ?

Enfin, chez les jeunes adultes, ils sont 40% à devenir propriétaires suite à la naissance d’un enfant.

300 000 €, le prix maximum pour un logement neuf

Acheter un logement neuf est rassurant pour les acquéreurs. En effet, acheter de l’ancien, c’est être confronté à l’obligation d’effectuer des travaux à une période où les prix des matières premières flambent. Cette tendance n’est d’ailleurs pas prête de s’inverser en raison du contexte économique mondial.

Mais c’est également rassurant pour les banques qui savent pertinemment qu’elles peuvent plus facilement revendre un bien immobilier neuf. De fait, il est plus facile d’obtenir un crédit immobilier pour faire l’acquisition d’un appartement neuf par exemple.

Pour autant, acheter du neuf, cela a un coût immédiat. Le budget des Français n’est pas extensible et un tiers d’entre eux sont à l’affût des logements dont le prix de vente est au plus de 200 000 euros. Plus de six sur dix ont un budget maximum de 300 000 euros, ce qui leur permet d’acquérir une maison ou un appartement en neuf. En revanche, ils ne sont que 10% à pouvoir envisager l’achat d’un bien affiché à 500 000 euros ou davantage.

Comment acheter du neuf dans le contexte économique actuel ?

Aujourd’hui, devenir propriétaire d’un bien en neuf ou dans l’ancien est plus compliqué qu’il y a quelques mois. Alors, dans un contexte économique peu favorable, comment acheter du neuf ?

L’importance de l’apport personnel

La réussite d’un projet d’acquisition est très souvent intimement liée à l’obtention d’un prêt immobilier. Or, actuellement, les établissements financiers se montrent relativement frileux à prêter de l’argent.

Toutefois, il est toujours possible d’obtenir un crédit pour faire l’achat d’un bien immobilier, à condition d’augmenter la part de son apport personnel. En effet, habituellement, on estime que celui-ci doit se monter à 10 % du prix de l’acquisition. Cela permet de régler certains frais annexes comme les frais de notaire et de démontrer à votre banquier que vous êtes capable d’épargner.

Toutefois, au vu du contexte actuel, 10 % ne sont plus suffisants. Pour espérer acheter un bien immobilier en neuf ou dans l’ancien, de plus en plus souvent, il est exigé un apport personnel couvrant 20 % de la somme.

La famille, un pilier clef pour acheter un logement neuf

Un apport de 20 %, c’est la représente une somme souvent considérable. Par exemple, pour un logement d’une valeur de 300000 €, cela représente 60000 € à débourser. De plus en plus, les Français sont obligés de solliciter leur cercle familial pour rassembler un apport personnel correspondant à 20 % du prêt souhaité.