Crédit immobilier : quelle est la durée d’emprunt idéale et optimale ?

Quelle durée vous convient le mieux pour un crédit immobilier ? A court terme ou à long terme? Cette durée d’un prêt immobilier peut aller de 15 à 30 ans. Plus la durée est élevée, plus le taux d’intérêt est important. Il est important de savoir que la durée idéale n’existe pas, il suffit juste de trouver les solutions qui correspondent à votre profil d’emprunteur. Ce dernier élément est important pour la banque et garantit le respect de son budget et de sa vision de l’avenir. Voici les différents aspects sur la durée de prêt de crédit immobilier. Focus.

L’importance de la durée

Un prêt hypothécaire d’une durée de 3 ans ou plus est considéré comme un prêt immobilier à long terme. Le taux à long terme est généralement plus élevé que le court terme, mais en retour, il sécurise l’emprunteur en bloquant les paiements et le taux d’intérêt pour une bonne période de temps. Si les taux sont raisonnables et l’emprunteur dispose d’un budget serré, la meilleure option serait d’opter pour le long terme afin d’éviter les coûts imprévus. Cela peut se révéler le bon choix, si les taux hypothécaires augmentent pendant sa durée.

Le court terme d’un prêt immobilier peut être inférieur à 3 ans et offre des taux d’intérêt, qui sont généralement plus faibles. Les emprunteurs choisissent ce terme dans l’espoir que le taux d’intérêt baisse au renouvellement, afin qu’ils gardent leurs options ouvertes sur une base à court terme. Les emprunteurs acceptent l’instabilité en échange d’intérêts plus bas. Par conséquent, ils ont besoin d’avoir un budget plus flexible.

Certaines banques poussent parfois les petits paiements mensuels à l’extrême, qui peuvent atteindre 40 à 50 ans terme amorti sur le montant total. Ces prêts sont à très long terme en perspective. Par exemple, à 25 ans un signataire d’un prêt immobilier de 40 ou 50 ans atteindra leur paiement final à l’âge de 65 ou 75 ans, un âge où il n’aura plus besoin de l’hypothèque. Le montant total payé des intérêts sur un tel terme atteindra des sommets importants. Avec de petits paiements mensuels, il payera des intérêts de plus, ce qui est gravement disproportionné et défavorable.

L’Impact à long terme sur les intérêts

Le marché offre des taux d’intérêt plus élevés sur les prêts à long terme. Il est possible réduire le total des intérêts payés en travaillant sur deux fronts : le choix d’un court terme et en augmentant les paiements mensuels. Avec un taux d’intérêt bas, vous pouvez augmenter les paiements sur la partie du capital. Dans ce cas, vous serez en mesure d’amortir le prêt sur une période plus courte. Par conséquent, vous payez votre emprunt plus rapidement, et, une fois que c’est fini, vous serez en mesure d’investir ces paiements mensuels ailleurs.

Si votre budget le permet, choisissez un prêt à court terme et essayez d’augmenter les paiements mensuels autant que possible pour tirer profit de l’intérêt faible. La combinaison d’un faible taux d’intérêt et d’un paiement mensuel important vous permet d’accomplir un paiement sur le solde impayé. Cette approche aide à payer moins d’intérêt et d’accélérer la fin de votre prêt immobilier. Les pénalités de remboursement anticipé et les autres frais relatifs à cette opération sont à prévoir avec l’augmentation des mensualités.

Une combinaison de facteurs

Le paiement en capital sur une maison est un investissement. Une propriété prend la valeur dans le temps et vous donne un retour sur investissement positif. Ainsi vous pouvez toujours convertir votre prêt en un crédit immobilier et emprunter sur le capital déjà payé. Réduisez les paiements mensuels sur le long terme, avec l’objectif d’investir ces économies mensuelles ailleurs, est une option risquée qui doit être bien calculée. Les règles de base de prêt immobilier sont simples.

Mais vous pouvez aussi d’équilibrer le paiement des mensualités, le capital emprunté et la valeur total du crédit. Un allongement de la durée du crédit est nécessaire pour pouvoir acheter un bien immobilier. Cette option reste très prisée par les jeunes ménages, qui présentent un budget est peu extensible. Des calculettes en ligne sont proposées pour mesurer l’impact de cet allongement du crédit sur le capital. Les banques de leur côté prennent des risques sur les prêts immobiliers qui s’étendent sur un long terme.

Show Buttons
Hide Buttons