Défiscalisation immobilière : nos conseils pour 2018

L’année 2018 est déjà bien entamée et il faut penser au paiement de ses impôts. Le montant de ceux-ci peut en effet être très élevé si l’on ne dispose pas de moyens pouvant permettre de les réduire. Heureusement, il existe des dispositifs de défiscalisations qui offrent la possibilité de réduire ses impôts. Pour ce qui est de la défiscalisation immobilière par exemple, les dispositifs mis en place peuvent être complexes et si l’on s’y prend mal, on risque de perdre de l’argent au lieu de bénéficier de réductions plus ou moins importantes. Découvrez nos conseils pour ne pas vous planter.

Renseignez-vous suffisamment

Il existe un grand nombre de dispositifs de défiscalisation immobilière dont on peut bénéficier pour 2018. Cependant, chaque dispositif possède ses propres particularités et ses limites et il est important de bien les connaitre avant de se lancer et de choisir le dispositif le mieux adapté. Le fait de vous renseigner vous donne la certitude de faire des investissements sûrs, mais également de vous tenir au courant des changements concernant les dispositifs. Cela vous permettra par exemple de connaitre les dispositifs de défiscalisation épinglés par la Cour des comptes afin de déterminer s’il serait prudent d’investir en ce moment.

Vous renseigner vous permettra également de savoir si la demande en résidences étudiantes est vraiment grande dans la zone où vous désirez investir afin de bénéficier de la loi Censi-Bouvard.

Faites des simulations

Afin de déterminer, parmi les nombreux dispositifs de défiscalisation immobilière, lequel convient à sa situation, il est important d’utiliser des simulateurs en ligne. Ceux-ci permettent de savoir quelle somme on peut investir dans un bien immobilier pour en retirer un maximum d’avantages.

Diversifiez vos placements

Tous les dispositifs de défiscalisations immobilières ne sont pas forcément adaptés à tout le monde et un seul dispositif peut ne pas suffire à une personne. Certains dispositifs sont cumulables et la phase de renseignement, vous permettra de savoir lesquels. Afin de mettre toutes les chances de votre côté et de bénéficier d’un maximum de réduction sur vos impôts, il est préférable de ne pas choisir un seul dispositif. Le neuf, l’ancien, la rénovation, et la location meublée disposent chacun de dispositifs adaptés. Il faut donc mesurer l’efficacité de chaque dispositif pour soi afin de choisir ceux qui sont les plus adaptés à ses revenus.

Par ailleurs, il est important de diversifier ses placements, car certains de ces dispositifs sont plafonnés à une somme donnée. Vous pouvez comparer les différents dispositifs afin de savoir lesquels sont les plus avantageux pour votre statut.

Prenez en compte les avantages et les inconvénients de chaque dispositif

Chaque dispositif a ses avantages et ses inconvénients et il est important de les connaitre afin de savoir dans quoi l’on s’embarque.

  • Le dispositif Pinel permet de bénéficier d’une réduction comprise entre 12 et 21 % et de louer le bien à des personnes dont on est proche comme ses enfants. Mais le dispositif ne s’applique qu’à certaines zones et est plafonné à 300 000 €. De plus, il faut mettre le bien en location pendant une durée allant de 6 à 12 ans.
  • La loi Censi-Bouvard quant à elle permet une réduction de 11 % et n’oblige pas le propriétaire à gérer le bien lui-même. Cependant, elle ne concerne que les résidences meublées pour étudiants, séniors, EHPAD, etc. La location se fait aussi pendant 6, 9 ou 12 ans.
  • Le dispositif Malraux offre 22 ou 30 % du montant de travaux de réhabilitation sur un logement ancien destiné à la location. Mais tous les logements anciens ne sont pas éligibles à ce dispositif. Il faut mettre le bien en location pour 9 ans.
  • La loi monuments historiques prend en compte les immeubles classés comme monuments historiques. Pour en bénéficier, il faut acheter un immeuble nécessitant des travaux de rénovation et le rénover. Avec ce dispositif, il est possible de récupérer la totalité de la somme investie dans les travaux de rénovation.

Faites appel à un professionnel

Les dispositifs de défiscalisation immobilière connaissent des changements régulièrement, et les analyses de la Cour des comptes risquent d’en provoquer d’autres. En effet, depuis peu, cette cour cible certains dispositifs et leurs résultats révèlent que ceux-ci ne sont pas assez efficaces. Ainsi, le gouvernement Edouard Philippe II pourrait apporter des modifications. Il est important dans un premier temps de faire appel aux services d’un professionnel pour connaitre et comprendre les tenants et aboutissants de chaque dispositif.

Un professionnel est également indispensable pour déterminer le dispositif de défiscalisation adapté à sa situation. Le recours aux services d’un professionnel permet également de prendre en compte tous les facteurs pouvant concourir à la rentabilité de l’investissement immobilier.

La défiscalisation immobilière est une solution qui permet de disposer d’un patrimoine solide et parfois de bénéficier d’un revenu supplémentaire. Mais il est important de bien choisir ses dispositifs et ses investissements. Les conseils ci-dessus vous permettront de profiter pleinement de la défiscalisation immobilière pour 2018.

Show Buttons
Hide Buttons