Epargne et Placements : où placer son argent ?

Dans un environnement de taux d’intérêt au plancher, un épargnant prudent qui est à la recherche d’un placement sécurisé doit ruser pour profiter des meilleures performances. Livret A, LDDS, livrets fiscalisés, assurance vie en euros, vieux PEL : le produit financier que vous devriez privilégier dépendra de la somme à placer.

Les livrets bancaires, les super livrets et les livrets réglementés

Les différents placements financiers, vous permettent de gagner gros, lorsque vous savez vous y prendre. Si vous possédez entre 1000, 5000 ou 10 000 euros à placer en attendant d’acheter un bien, un équipement, ou en attendant de réaliser des travaux dans votre logement, ce qu’il vous faut comme placement, c’est le bon vieux livret A. Vous pourrez également opter pour son cousin, le livret de développement durable et solidaire, LDDS, qui est l’ancien Code vi.

A lire aussi : Financement d'un projet immobilier : trouvez le bon levier

Si vous ne le saviez pas, figurez-vous que le Livret A et LDDS sont exonérés d’impôts et de prélèvements sociaux. Ils peuvent être alimentés par virement à partir de votre compte chèque. Puis, si tous vos comptes sont dans une même banque, l’opération est instantanée et vous revient sans frais. Le seul bémol se situe au niveau du rendement de ces livrets défiscalisés, qui est inférieur à l’inflation, avec un taux qui n’est pas fixé. Ce taux peut même varier dans le temps, à la hausse ou à la baisse.

Le plan d’épargne logement, PEL.

Si vous disposez de 30 000 à 40 000 euros et que vous êtes prêt à ne pas toucher à cette somme durant plusieurs années afin de gagner plus, vous devrez opter pour le PEL. C’est un placement populaire qui reste quand même complexe. L’idéal pour vous serait de disposer d’un plan de plus de quatre années, afin de pouvoir récupérer votre argent à n’importe quel moment sans avoir de pénalités. Par contre, ce type de placement sur moins de douze années vous exonère des impôts, avec seulement les prélèvements sociaux qui restent dus. Ici, la rémunération dépendra de l’âge du plan ou du contrat.

A voir aussi : Réussir son achat immobilier à deux !

L’assurance vie

Si vous disposez de 100 000 euros en liquidité, vous devrez penser à l’assurance vie. Ce placement a été conçu pour héberger une épargne à moyen et à long terme. En revanche, rien ne vous interdit d’y placer juste pour quelques mois vos économies. Cela se fera à condition que vous négociiez correctement l’absence de frais sur versement et que vous disposez d’un contrat d’assurance vie disposant d’un bon fond en euros, de plus de huit années de préférence.

Ici, les contrats modernes appliquent le taux de rémunération annoncé durant le mois de janvier ou de février de l’année n+1. Toutefois, les anciens contrats prévoient des taux moins flatteurs, qui sont décidés par le conseil d’administration. N’oubliez donc pas de lire à nouveau les conditions générales et particulières de votre contrat d’assurance vie, vue également que différents contrats d’assurances vie existent et qu’ils ne se valent pas tous.

Par ailleurs, il existe également d’autres placements financiers sans risques, tels que le compte épargne logement — CEL, le super livret, le compte à terme et bien d’autres.

 

Show Buttons
Hide Buttons