Faut-il faire racheter son crédit immobilier ?

Avec la baisse des taux depuis le début de l’année 2016, les foyers Français ayant un prêt immobilier se posent la question du rachat de crédit, une opération permettant de revoir le taux à la baisse à condition d’avoir des conditions intéressantes. Lumières sur ce sujet.

Crédit immobilier et rachat : quelles conditions ?

Chaque situation est particulière et nécessite une étude approfondie pour déterminer si l’opération de rachat de credit est intéressante. Cela dit, des tendances permettent de valider ou non l’intérêt pour ce financement comme par exemple la différence de taux de 1 point entre le taux initial et celui du nouveau prêt.

A lire en complément : Qui peut obtenir un prêt à la consommation ?

Autre point important, le nouveau taux doit être fixe car de nombreux prêteurs sont tentés de proposer des taux variables ou capés et autant le dire de suite, les taux remonteront c’est une certitude. Le taux capé ou variable sera plus faible au départ mais par la suite, il montera rapidement rendant ainsi l’opération de rachat de prêt immobilier peu voir pas du tout intéressante. Il faut penser sur le long terme.

Les autres conditions restent bien évidemment les années et le gain réalisé sur le coût du crédit car c’est ce point qui prévaut sur les autres, d’ailleurs il ne faut pas oublier de négocier l’assurance du prêt car il peut s’agir d’un produit très rentable pour les prêteurs qui proposent des taux très bas mais des assurances coûteuses.

A lire aussi : Crédit construction : tous les conseils pour obtenir le meilleur prêt

Quels conseils retenir pour le rachat de son crédit immobilier ?

La vitesse et la précipitation ne font pas bon ménage, il faut avant tout se renseigner en prenant soin de mettre en concurrence les organismes financiers ; les banques, les intermédiaires bancaires et les établissements de crédits. Le plus important étant de pouvoir rembourser son emprunt en fonction de ses capacités avec un gain réel, autrement l’opération n’est pas intéressante.

Qui plus est, certains ménages confondent encore rachat et regroupement de prêts où les tenants et les aboutissants ne sont pas du tout semblables. C’est-à-dire qu’un rachat permet de faire des économies alors qu’un regroupement permet d’alléger ses mensualités avec souvent une majoration du coût du crédit, deux visions différentes mais qui répondent parfaitement à un besoin particulier.

En conclusion, il ne faut rien signer avant d’avoir une offre de prêt et surtout il faut comparer le coût total du crédit (TAEG, TAEA, frais de dossier, etc…) en s’assurant que le nouveau contrat soit pérenne et adapté à sa situation.

Show Buttons
Hide Buttons