Investir dans l’immobilier locatif sous Macron

Avant de réaliser votre projet d’investissement locatif, nous vous donnons quelques conseils d’expert.

L’année 2017 s’annonce excellente pour le marché immobilier. Les contribuables sont de plus nombreux à sauter le pas en investissant dans l’immobilier locatif. Cependant, certains d’entre eux se posent encore des questions, à savoir si c’est le bon moment pour investir, dans quelle ville acheter ou encore quel levier fiscalité choisir.

Lire également : Investir dans un programme neuf à Paris

Explications.

Investir dans l’immobilier locatif : Choisir le moment le plus opportun

Dans le cadre d’un projet d’investissement immobilier, il faut avoir le bon timing. L’immobilier est un secteur en constant changement. L’investisseur doit donc prendre en compte les éléments variables de ce secteur (prix des biens et les taux d’intérêt), avant d’investir.

Lire également : Comment vendre son terrain à un promoteur ?

Aujourd’hui, le marché immobilier a le vent en poupe et le taux d’intérêt malgré une lente ascension reste bas. Le moment semble donc favorable aux contribuables pour concrétiser leurs projets. Selon les experts les prix ont atteint leur niveau de 2011.

De son côté, la Banque de France trouve que les prix sont « cohérents avec la facilité au crédit et la faiblesse des rendements des autres classes d’actifs».

On ne parle donc pas encore de surchauffe ou de spéculation, les indicateurs sont donc au vert pour investir.

Investir dans l’immobilier locatif : Choisir la bonne localisation

La localisation du bien est l’un des critères les plus importants lors d’un investissement. Les prix sont globalement à la hausse dans les grandes villes, même si certains se démarquent.

Bordeaux par exemple est une ville de choix, dans le cadre d’un investissement locatif.

Cette ville continue de renforcer son attractivité. En effet, sur les 12 derniers moins, les prix de l’immobilier ont progressé de 10 %. Le prix moyen du mètre carré est de 3 200 €. Au vu des projets d’aménagements et de restauration en cours dans plusieurs quartiers de la vile, la capitale de la Gironde à une croissance potentielle plus qu’intéressante.

La ville de Lyon peut également être intéressante dans le cadre d’un investissement locatif. Lyon dispose d’un bassin d’emplois dynamiques, le taux de chômage est de plus en plus bas. La demande locative est forte dans cette ville étudiante, en mars, la Ville des Lumières a vu ses prix augmenter de 1,1 %. Cette hausse est plus importante que dans les autres grandes métropoles.

Enfin, Paris est le lieu incontournable pour un projet d’investissement locatif. En effet, la ville Lumière connaît une forte demande locative (plus que dans aucune autre ville). Le contribuable est donc assuré qu’il trouvera un locataire.

Investir dans l’immobilier locatif : Choisir le bon levier fiscal

En effectuant un investissement locatif, il est possible de profiter d’une défiscalisation intéressante. En effet, certains dispositifs fiscaux comme le Pinel ou le statut de loueur meublé non professionnel (LMNP) permettent de défiscaliser les revenus locatifs.

Le statut LMNP (http://www.lmnp-loueur-meuble-non-professionnel.fr/) permet de générer des revenus fonciers non imposés et de récupérer la TVA. Un système d’amortissement comptable, vous permettra de défiscaliser les loyers et de vous faire générer des revenus sur le long terme. Ces recettes sont imposables dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux.