La digitalisation de la gestion immobilière : focus sur les syndics en ligne

La digitalisation touche presque tous les secteurs, dont celui de l’immobilier. Dans ce domaine, elle se traduit avec la digitalisation des documents et de la dématérialisation des process. La digitalisation touche presque tous les secteurs, dont celui de l’immobilier.

Définition du syndic de copropriété en ligne

Le syndic de copropriété est l’entité qui gère une copropriété. On distingue :

A voir aussi : 5 Conseils pour optimiser sa stratégie immobilière

  • Le syndic professionnel : on a ici une personne physique ou morale qui n’appartient pas à la copropriété. Pour le travail qu’il fait, on lui verse des honoraires. C’est le mode de gestion le plus répandu en France,
  • Le syndic non professionnel qui peut être bénévole ou coopératif. Comme son appellation l’indique, ce n’est pas un professionnel qui entre en jeu, mais un copropriétaire d’un ou de plusieurs lots dans la copropriété en question. Il faut savoir que le syndic non professionnel ne perçoit pas forcément de rémunération.

Ces dernières années, les copropriétaires se sont plaints du manque de réactivité des syndics professionnels, de leurs honoraires trop élevés ainsi que de l’excès des frais annexes. Ils cherchent alors des solutions plus simples et moins chères et c’est de là que sont apparus les syndics en ligne. Ces derniers sont aussi appelés les syndics à distance ou les syndics 2.0.

On a ici des syndics professionnels qui garantissent la gestion administrative et financière de la copropriété. Ces derniers sont aussi appelés les syndics à distance ou les syndics 2.0. Un syndic en ligne n’a pas d’agence physique et ils ne se déplacent pas non plus dans les copropriétés.

A lire également : Acheter au Portugal : vraie opportunité ou fausse bonne idée ?

La gestion de la copropriété se fait intégralement à distance. En effet, tous les échanges se font en visioconférence, par mail et/ou par téléphone. Le Procès verbal assemblée générale par exemple est envoyé aux copropriétaires par lettre recommandée ou par lettre recommandée électronique.

Les missions du syndic en ligne

Il ne faut pas oublier que les missions du syndic de copropriété, qu’il soit un syndic traditionnel ou un syndic en ligne, sont soulignées par l’article 18 de la loi du 10 juillet 1965. Ceci dit, ces deux syndics assurent les mêmes missions. Si vous faites appel à un syndic en ligne, il pourra assurer la gestion administrative et financière de la copropriété et la bonne tenue de la copropriété ainsi que la sécurité des occupants.

Rappelons que le syndic en ligne peut être assisté par le conseil syndical de la copropriété si elle en possède. Dans la plupart des cas, ces syndics 2.0 ne se déplacent pas dans la copropriété, mais certaines structures proposent tout de même ce type de service.

Le coût du syndic en ligne, un avantage non négligeable

On ne peut pas le nier : les syndics professionnels n’ont cessé d’augmenter leurs honoraires sur ces dernières années. À côté de cette hausse de prix, la qualité de leurs services laisse souvent à désirer. Les petites et moyennes copropriétés préfèrent alors opter pour des solutions moins coûteuses et plus efficaces et c’est ce que proposent les syndics à distance.

En effet, même s’il n’y a pas de représentant qui va se rendre dans la copropriété, le syndic en ligne met en place différents outils permettant une bonne gestion des activités de la copropriété, et ce, à distance. Les copropriétaires pourront également s’impliquer davantage dans la gestion de leur immeuble. Côté tarif, le syndic 2.0 pourra facturer ses services deux fois moins chers qu’un syndic traditionnel.