La location saisonnière : tout ce qu’il faut savoir

Ce système de location est surtout proposé pendant les vacances et les saisons touristiques. En outre, il s’agit généralement d’appartements, de villas, de studios… Cependant, le logement doit être meublé. Vous avez décidé de louer votre bien immobilier à ce titre. Cet article est donc pour vous, découvrez toutes les informations nécessaires pour une location saisonnière.

La location saisonnière c’est quoi exactement ?

Pour une simple définition, cette location concerne les immobiliers loués pour les vacances ou pour les séjours à courte durée. Par ailleurs, elle peut s’effectuer entre deux particuliers ou faire appel à une agence immobilière comme intermédiaire.

A lire également : Dans quelles villes peut-on faire de la colocations ?

Il faut savoir qu’un contrat pour les locations saisonnière se base sur le Code civil. En effet, ce n’est pas le cas d’un bail de logement classique. De plus, les parties concernées peuvent convenir librement de la durée et du prix de la location. Il suffit de respecter certaines règlementations.

Le propriétaire peut-il réclamer un acompte à la réservation du logement ?

Avant de conclure le contrat, le propriétaire doit remettre au locataire la description de l’habitation. En fait, il est important de s’entendre sur toutes les questions liées au logement. Cela comprend son environnement et ses mobiliers. De plus, il faudra aussi établir un accord sur les conditions financières en rapport avec la location.

Lire également : Comment calculer le prix au m2 d'une maison avec terrain ?

Par ailleurs, les conditions financières passant par un intermédiaire diffèrent de ceux directs au propriétaire.

  • Par un agent intermédiaire

Un acompte peut être demandé à la réservation s’il ne dépasse pas le quart du prix de location. D’ailleurs, il ne doit pas également être réclamé plus de six mois à l’avance. De plus, la réclamation du solde ne peut excéder un mois avant l’entrée du locataire dans le logement.

  • Auprès du propriétaire

Les modalités concernant la réservation et l’acompte dépendront de l’accord établi par les deux parties.

Quelles sont les informations stipulées dans le contrat de location saisonnière ?

En effet, ce contrat doit comporter quelques informations sur cette location. Cela permet d’éviter tous litiges. Alors, voici ce dont il faut mentionner dans le document :

  • Le coût de la location et les charges supplémentaires éventuelles
  • La superficie de l’ensemble de l’habitation
  • La durée de la location en précisant les jours d’arrivée et de départ du locataire avec les heures
  • Le montant fixé pour le dépôt de garantie

Par ailleurs, les locataires de certaines villes doivent payer une taxe de séjour par personne.  Toutefois, cela ne s’applique pas aux enfants mineurs. Les charges supplémentaires non compris dans le contre sont forfaitaires ou calculées suivant la consommation réelle.

 

En bref, la location saisonnière désigne les locations de bien immobilier dédiées aux vacanciers. Par conséquent, l’habitation doit être meublée. Les termes des conditions financières dépendent des participants. En effet, ce ne sont pas les mêmes conditions avec une agence immobilière. Toutefois, un contrat de location saisonnière doit toujours être établi avec toutes les informations requises. De ce fait, il faut bien respecter les règles en rapport avec la location saisonnière.