Le contrat d’entretien de l’ascenseur, l’assurance sérénité

Souscrire un contrat de maintenance auprès d’un prestataire spécialisé, qui assurera l’entretien de l’ascenseur, est une obligation légale. Mais choisir le meilleur contrat, et le meilleur prestataire, permet d’optimiser le confort et la sécurité des usagers. Et de garantir aux copropriétaires une plus grande sérénité !

Le contrat de maintenance : une obligation légale de sécurité

Dans tout bâtiment équipé d’un ascenseur, la loi impose de souscrire un contrat d’entretien auprès d’une entreprise spécialisée. Il devra prévoir 9 visites annuelles d’entretien (soit une toutes les 6 semaines), 2 visites semestrielles de sécurité avec un contrôle des câbles, ainsi qu’un entretien annuel plus complet comportant différentes opérations de vérification et lubrification.

A lire en complément : Comment gérer la mise en location de son bien ?

A ces interventions régulières, devra s’ajouter un contrôle technique quinquennal, réalisé par un prestataire habilité. En effet comme tout « véhicule » l’ascenseur – qui transporte des usagers d’un étage à l’autre – comporte des pièces mécaniques et électroniques, sur lesquelles une panne est possible. La maintenance soigneusement planifiée de l’équipement permet de garantir la sécurité des utilisateurs, puisqu’une pièce usée sera détectée et changée au plus vite.

La garantie d’intervention rapide, pour rassurer les usagers

Cette surveillance régulière limitera au maximum le risque de panne – ou pire, de blocage de l’ascenseur transportant des utilisateurs. Le choix du contrat de maintenance de l’ascenseur, et du prestataire qui la réalisera, mérite donc toute votre attention.

A voir aussi : Investir dans l'immobilier locatif sous Macron

En pratique, les copropriétaires auront le choix entre :

  • Un contrat minimal, qui se conforme aux obligations légales ;
  • Un contrat étendu, qui inclut des prestations plus nombreuses et la prise en charge d’un plus grand nombre de pièces détachées ;
  • Des contrats d’entretien sur mesure, permettant aux copropriétaires de choisir les prestations et services qu’ils souhaitent, en fonction de leurs attentes.

Ainsi par exemple, le « service à la carte » de KONE permet aux copropriétaires d’opter pour différentes options et niveaux de services comme des horaires d’intervention étendus, l’abonnement GMS pour la téléalarme, la prise en charge du petit vandalisme, ou encore un technicien dédié. Autant de points qui participent au confort et à la sécurité de tous les habitants d’un immeuble !

La maintenance prédictive, pour accroitre la disponibilité de l’ascenseur

Mais le choix d’un contrat ne doit pas se baser uniquement sur les prestations et le tarif proposés. D’autres critères essentiels doivent entrer en compte, comme les délais d’intervention en cas de panne, la proximité des techniciens et leur expertise, la capacité du prestataire à se fournir en pièces pour réparer l’ascenseur…

Les copropriétaires les plus exigeants pourront quant à eux opter pour la « maintenance prédictive ». Cette solution de maintenance innovante repose sur l’installation de capteurs connectés qui collectent en continu de très nombreux paramètres de fonctionnement (150 pour la maintenance prédictive de KONE) au cœur de l’ascenseur. Ces données sont transmises à une intelligence artificielle qui les analyse en temps réel, et anticipe les dysfonctionnements potentiels. Une intervention peut alors être programmée avant même que la panne ne se produise.

La maintenance prédictive optimise ainsi la disponibilité et la fiabilité de l’ascenseur, la satisfaction et la sécurité des usagers… et leur sérénité. De plus, en évitant qu’un petit dysfonctionnement non détecté ne se transforme en une grosse panne, la maintenance prédictive permet aussi de valoriser l’immeuble et les biens des différents copropriétaires. Bien que cela soit une option, la maintenance prédictive permet au final de réaliser des économies !

Show Buttons
Hide Buttons