Les franchises de l’assurance habitation

L’assurance habitation permet de protéger ses biens contre les sinistres ou dommages éventuels qui pourraient survenir lors de l’occupation desdits biens. Dans ces cas, la compagnie d’assurance couvre le logement selon les garanties auxquelles vous aurez souscrit. De nombreuses spécificités sont attenantes au contrat d’assurance, qu’il soit question du versement de la prime, des plafonds d’indemnisations ou encore du montant fixé en matière de franchise. Les franchises représentent généralement des motifs de mécontentement des assurés qui trouvent souvent cette somme assez importante. Voici ce qu’il faut savoir à propos des franchises.

La franchise de l’assurance habitation, qu’est-ce que c’est ?

La franchise en matière d’assurance habitation est une option qu’établit l’assureur pour protéger dans une certaine mesure son assuré lorsqu’un sinistre survient. Il s’agit d’un montant qui est à la charge de l’assuré lorsqu’un sinistre que l’assurance habitation couvre survient. Ainsi, bien que la compagnie d’assurance doive verser des indemnités selon les clauses de la couverture souscrite, il reste généralement une somme d’argent que l’assuré doit payer pour réparer complètement le préjudice.

A lire également : La loi Pinel va-t-elle être prolongée ?

Le montant de la franchise est généralement défini en fonction des clauses du contrat d’assurance. De même, la valeur de ce montant est parfois variable selon le sinistre subit. La franchise ne sera donc pas le même selon qu’il soit question d’un dommage de responsabilité civile ou d’une catastrophe naturelle. En d’autres termes, votre franchise représente le seuil d’indemnisation en dessous duquel votre assurance ne vous couvre plus. En guise d’exemple, si un préjudice est d’une valeur de 50 euros et que le montant dépensé est de 150 euros, l’assuré ne sera, en aucun cas, indemnisé par son assureur. Au contraire, il devra rembourser les pertes de lui-même.

Les différents types de franchises existantes

Il existe deux types de franchises parmi lesquels on effectue son choix : la franchise absolue et la franchise relative. La franchise relative encore appelée franchise simple est celle qui détermine l’intervention de l’assureur selon le montant du sinistre. Ainsi, si le montant du sinistre est inférieur au montant de la franchise, vous ne pourrez pas bénéficier d’une indemnisation. En revanche, pour un sinistre d’une valeur qui dépasse le montant de la franchise, vous pourrez bénéficier de votre indemnisation.

A lire aussi : Assurance-vie : Les contrats multisupports sont-ils garantis ?

Pour ce qui est de la franchise absolue, c’est cette franchise que l’assureur déduit de façon systématique de l’indemnisation dès lors que vous êtes victime d’un sinistre. Par exemple, pour une franchise de 150 euros, si vous êtes victime d’un sinistre de 100 euros, vous ne recevez aucune indemnisation. Par contre si le sinistre est de 200 euros, vous ne recevez que la différence en indemnisation, soit 50 euros.

Le calcul de la franchise

Il existe plusieurs modes de calcul de franchise qui diffèrent d’une assurance à une autre. Il y a par exemple la méthode de la somme fixe selon laquelle l’assureur fixe une somme précise pour votre franchise. Aussi, certains assureurs fixent un pourcentage du montant total de l’indemnisation. D’autres par contre, proposent une combinaison de pourcentage et de montants fixes. Cela peut être par exemple, 10 % de l’indemnité avec un plafond de 300 euros.

Show Buttons
Hide Buttons