Propriétaires non occupants : comment se protéger grâce à l’assurance PNO ?

Investir dans le domaine de l’immobilier représente une belle opportunité pour tout promoteur ou porteur de projet. Cette situation nécessite fortement qu’un certain nombre de précautions soient prises. C’est d’autant plus vrai lorsque vous ne résidez pas dans le milieu où vous souhaitez donner vie à vos ambitions, en ce qui concerne le domaine de l’immobilier. Ainsi, si vous craignez les risques associés à un investissement immobilier non habité par vous-même, vous trouverez des précisions utiles qui vous aideront à mieux couvrir vos arrières contre d’éventuels désagréments.

Qu’est-ce que l’assurance PNO ?

Aujourd’hui, vous n’avez plus forcément besoin de résider dans le logement que vous possédez avant de faire valoir librement les droits liés à cet acte de propriété. Pour certains, investir dans l’immobilier est un choix assez intéressant qui leur permet de faire du chiffre. Ainsi, il demeure bel et bien possible de réussir à se protéger aisément contre d’éventuelles formes de dommages liés à votre bien immobilier, même en n’étant pas sur place. Pour y arriver, l’assurance Propriétaires Non Occupants (PNO) représente une alternative assez complète et satisfaisante qui vous aide à protéger vos biens immobiliers contre les dommages qui pourraient entacher leur intégrité. L’assurance PNO est exclusivement réservée aux propriétaires qui ne résident pas dans leur logement. Cette assurance est effective, dans la couverture qu’elle offre, aussi bien dans le cas de la location ou de la vacance de vos locaux. Sa mise en vigueur est faite conformément à la loi PNO et ceci pour la protection de tous les propriétaires de biens qui décident d’y souscrire.

A lire également : Comment trouver une villa dans la vallée de Montmorency ?

Assurance PNO

Que comporte l’assurance PNO ?

Une assurance PNO est assimilable à une couverture multirisque habitation pour celui qui décide d’y souscrire. Les clauses ou les types de protections qu’elle offre sont en effet similaires à celles relatives à l’assurance multirisque habitation. Les garanties offertes par l’assurance PNO sont effectives pour des dégâts dus à l’eau, à un incendie, aux cas de vol, aux intempéries et à la responsabilité civile. Ainsi, il est nécessaire de bien se renseigner en vue de mieux apprécier les avantages en rapport avec une assurance PNO avant d’y souscrire. Au besoin, n’hésitez pas à demander conseil auprès de votre assureur, afin d’être satisfait dans l’effectivité de votre assurance PNO.

A lire également : Assurance habitation : que couvre-t-elle en plus ?

Combien coûte une assurance PNO ?

Il est difficile de renseigner sur le tarif exact d’une assurance PNO. En réalité, différents facteurs et critères interfèrent dans la connaissance ou la fixation du prix de cette forme de couverture. Il s’agit entre autres :

  • de la compagnie d’assurance que vous choisissez,
  • de la valeur du loyer annuel du bien immobilier concerné,
  • de son emplacement ou de sa zone d’implantation,
  • du nombre de pièces qui composent le bien immobilier concerné,
  • des plafonds d’indemnisation prévus.

Ceci dit, il importe de prévoir entre 60 et 150 euros en moyenne pour souscrire une assurance propriétaires non occupants. Rapportée à une assurance multirisque habitation, l’assurance PNO obligatoire est plus accessible en termes de coût.