Qui peut bénéficier de l’assurance maladie à 1 euro ?

Dans le but d’aider les Français à revenus modestes à se soigner, les autorités ont mis en place l’assurance maladie à 1 euro. Il s’agit d’une aide qui permet de payer moins d’un euro par jour pour se soigner. Pour profiter de cette mutuelle, il est nécessaire de satisfaire à certaines conditions.

L’assurance maladie à 1 euro : à qui est-elle destinée ?

La mutuelle à 1 euro ou complémentaire santé solidaire (CSS) est une aide mise en place par l’Etat pour aider ceux qui ont des revenus modestes. Cette assurance maladie permet à ces personnes en situation de précarité d’avoir des soins de santé de qualité.

A lire également : Comment fonctionne la garantie décennale ?

Pour pouvoir profiter de la mutuelle à 1 euro, il est indispensable que vos revenus ne dépassent pas un certain seuil. La limite à ne pas dépasser dépendra de ceux qui composent le foyer.

Pour qu’une personne seule ait droit à cette assurance, elle ne doit pas gagner plus de 745,92 euros par mois. Ce qui correspond à un revenu annuel de 8 951 euros au maximum.

A lire aussi : Assurance habitation : la chasse aux dépenses inutiles

Il faut quand même préciser que cette limite monte à 1 007 euros mensuellement et 12 084 euros annuellement lorsque la cotisation entre en ligne de compte.

Ces paramètres changent lorsqu’il s’agit d’un couple qui dispose d’un enfant. Pour ce genre de foyer, la limite est fixée à 1 342,67 euros par mois. Ce couple ne doit donc pas percevoir plus de 16 112 euros par an.

Lorsque la CSS est payante, le seuil pour bénéficier de cette aide est un peu plus grand. En effet, dans ce cas de figure, le foyer doit toucher au maximum 1 812,59 euros par mois. Ce qui fait un total de 21 751 euros par an.

Quelles sont les autres conditions à respecter pour bénéficier de l’assurance maladie à 1 euro ?

L’assurance maladie à 1 euro est venue pour remplacer la CMU-C (couverture maladie universelle complémentaire) et l’ACS (aide au paiement d’une complémentaire de santé). L’objectif des autorités à travers la fusion de ces aides est simplement de toucher plus de nécessiteux.

En effet, il faut savoir que la majorité des ayants droit ne profitait pas de l’ACS. Ce qui fait que seulement 7 millions de Français touchaient ces deux aides. Néanmoins, avec la création de la CSS, l’État espère aider près de 10 millions de Français.

Il faut donc comprendre que pour jouir de l’assurance maladie à 1 euro, vous devez être bénéficiaire de l’ACS ou du CMU-C. Ceci à cause du simple fait que ce sont ces deux aides qui sont devenues la CSS.

Par ailleurs, il est indispensable d’habiter sur le territoire français. La mutuelle à un euro est également destinée aux personnes ayant plus de 30 ans. Pour les jeunes de moins de 30 ans, il existe d’autres options disponibles.

Si vous avez des doutes sur les conditions d’éligibilité, vous pouvez vous servir d’un simulateur. Cet outil est disponible sur certains sites web. Il vous permettra de savoir en quelques clics si vous êtes bénéficiaire de l’assurance maladie à 1 euro.

Quels sont les frais sanitaires que couvre l’assurance maladie à 1 euro ?

La CSS remplaçant deux aides existantes, elle permet de régler les frais de santé que vous payiez grâce à l’ACS ou le CMU-C.

Les consultations chez les médecins généralistes sont prises en charge par l’assurance maladie à 1 euro. Cette aide couvre même les frais de santé de spécialistes telles que :

  • l’opticien ;
  • le dentiste ;
  • et l’audioprothésiste.

Ce qui est intéressant avec l’assurance maladie à 1 euro, c’est le fait qu’il n’y ait pas de reste à charges pour l’assuré. Il est important de préciser que cette mutuelle permet de profiter de soins de santé sans généralement payer. Dans les cas de figure où il est nécessaire de contribuer, vous n’aurez pas à sortir plus de 20 € par mois de votre poche.

L’assurance maladie à 1 € est intéressante sur différents points, il est possible d’en profiter même si vos revenus ne sont pas modestes (mais limités à un certain plafond). Dans ce cas de figure, il faudra participer en versant une somme par mois.