Quel type de véranda choisir pour sa maison ?

La véranda est une pièce à vivre qui permet de prolonger la maison tout en profitant de son jardin. Toutefois, sur le marché, on trouve de très nombreux modèles de vérandas. Comment choisir la vôtre ? Quels sont les critères à prendre en considération ?

Comment choisir votre future véranda ?

Avant de se pencher sur les différents types de véranda qui sont disponibles sur le marché, il vous faut prendre en compte certains critères clefs.

A lire également : Acheter neuf à Colmar : une histoire qui finit bien

Quel usage ?

Le premier d’entre eux est évidemment l’usage que vous aurez. Est-ce uniquement pour profiter de l’arrière-saison ?

Souhaitez-vous véritablement en faire une pièce à vivre, c’est-à-dire une pièce utilisable quelle que soit la saison ? Si tel est le cas, il vous faudra donc prévoir un système de chauffage, mais également une solution pour éviter la surchauffe en plein été. Autant d’éléments qui peuvent influer sur le prix d’une véranda.

A lire en complément : Les avantages d'investir dans l'immobilier à Nantes et Saint-Nazaire

Quelles dimensions ?

Autre élément qui peut influer sur le prix de votre futur véranda, c’est sa surface.

En effet, dès lors que celle-ci ne dépasse pas 20 mètres carrés intérieur, vous n’avez besoin que d’une simple déclaration préalable de travaux. Dès lors que votre construction fait 20 mètres carrés ou davantage, vous devez obligatoirement déposer un permis de construire auprès de la mairie dont vous dépendez.

Notez toutefois qu’il s’agit là d’une règle nationale. Au niveau local, il faut vous conformer au PLUI (plan local d’urbanisme intercommunal). C’est ce document qui dicte les règles d’urbanisme au niveau de votre communauté de communes dans laquelle vous êtes situé. Les règles dictées par ce document peuvent être plus contraignantes que celles qui sont imposées au niveau national. Il est donc prudent de se renseigner au préalable auprès de votre mairie.

Quelles surfaces transparentes ?

Les surfaces transparentes qui constituent la grande majorité de votre future véranda peuvent être de deux natures différentes. Cela peut être du verre classique ou du polycarbonate. L’avantage de ce dernier, c’est son prix. En effet, il est nettement moins cher que du verre. Par ailleurs, c’est un bon isolant.

En revanche, en termes de durabilité, le verre est bien meilleur. En effet, le polycarbonate finit irrémédiablement par se détériorer avec les rayons ultraviolets du soleil. Cela implique de devoir remplacer les panneaux en polycarbonate après un certain nombre d’années. Avec le verre, vous n’avez évidemment pas ce problème.

Les différents types de véranda

En plus des différents critères énumérés précédemment, vous devrez en plus choisir parmi les différents types de véranda.

En effet, cette extension de votre maison peut être construite en bois. C’est alors une solution 100 % naturelle qui se veut la plus respectueuse possible de la planète. Par ailleurs, l’utilisation du bois offre bien des avantages, notamment en ce qui concerne l’isolation phonique et l’isolation thermique. En revanche, cela implique un entretien qui peut être contraignant.

Plus moderne, la véranda peut également être en aluminium. C’est d’ailleurs le matériau qui a la faveur de nombreux propriétaires actuellement tant il présente davantage. Tout d’abord, il ne nécessite strictement aucun entretien. Il est également très robuste et ne craint ni le froid ni la pluie. En outre, il se décline dans quantité de coloris. En revanche, pour bénéficier de ses avantages, il faudra débourser un peu plus.

Show Buttons
Hide Buttons