Quels sont les différents types de prêts immobiliers 

Acquérir un bien immobilier représente un très grand investissement, qui n’est pas à la portée de tout le monde. Pour y arriver, beaucoup de personnes se tournent donc vers les prêts immobiliers. Il s’agit de crédits souvent octroyés par des institutions spécialisées contre de petits intérêts. C’est une solution pratique et très fiable. Il existe plusieurs types de prêts immobiliers. Découvrez-les à travers cet article.

Le prêt amortissable à taux fixe, à échéance constante

C’est la forme la plus classique en matière d’emprunt. À ce niveau, la mensualité comporte une partie en capital appelée amortissement et une autre en intérêts. La partie en capital croit mensuellement, tandis que celle des intérêts décroit. Le taux du crédit ne change pas pendant toute la durée du prêt et le montant des mensualités reste invariable.

A lire en complément : Quelques conseils pour louer un bureau à Lyon

Le plus grand avantage de ce type de prêt est qu’il est très sécurisant. Tous les éléments étant connus d’avance, c’est un gage de sûreté pour un investissement. Cependant, il faut souligner quelques inconvénients. D’abord, il repose sur des pénalités appliquées en cas de remboursement par anticipation. Ensuite, un taux fixe est plus cher qu’un taux révisable à la base.

Enfin, si l’option échéance modulable n’a pas été souscrite, vous n’obtiendrez pas le bénéfice d’une éventuelle baisse de taux ou de la possibilité de minorer ou majorer l’échéance. Par ailleurs, aucune intervention n’est possible à l’exception d’un éventuel remboursement anticipé ou bien d’une renégociation de crédit. Ce qui n’est pas le cas pour le micro crédit en ligne.

Lire également : Pouvoir trouver une maison location depuis n’importe où

Le prêt amortissable à taux fixe à échéance modulable

Vous retrouvez également le prêt immobilier amortissable, mais à échéance modulable. À ce niveau, pendant toute la durée du prêt, l’emprunteur a la possibilité de diminuer ou d’augmenter le montant de ses mensualités, compte tenu de ses rentrées d’argent. Une telle décision a pour conséquence une variation de la durée du remboursement. Les conditions du prêt précisent l’amplitude maximale des modulations. Elles varient entre +/ – 10 % et +/ – 30 % par an, en fonction des établissements et le nombre maximal de changements qu’il est possible de faire.

Le principal avantage de ce type de prêt est qu’en augmentant la mensualité, vous réduisez votre durée et donc votre coût de crédit. Par contre, le taux est généralement supérieur à celui d’un crédit amortissable à échéance constante. Par ailleurs, il existe des sites pour ce type de prêts, à l’instar du site de crédit Mentad.

Le prêt à taux réversible

Pour ce type de prêts, le taux d’intérêt est susceptible de varier pendant la durée du crédit. Cette variation peut être à la baisse comme à la hausse, en fonction de plusieurs critères. Il s’agit des variations de l’indice retenu et de l’évolution du marché. Toutefois, il est possible pour l’emprunteur de choisir un taux variable capé à la hausse qui fixe un plafond maximum de hausse.

Le prêt à taux réversible présente plusieurs avantages qui peuvent s’avérer très rentables dans certains cas. D’abord, il donne la possibilité d’être plus bas à la souscription qu’un taux fixe. Ensuite, au bout de 5 ans, il est possible d’anticiper le remboursement du prêt sans pénalité. Enfin, c’est une bonne solution de financement pour les prêts à courte durée, car vous gagnerez sur le taux et sur les pénalités de remboursement anticipé.

Le prêt relais

Il est fréquent qu’un achat immobilier soit financé par la vente d’un ancien bien immobilier. Mais, la vente de l’ancien et l’achat du nouveau bien ne coïncident pas toujours. À cet effet, la jonction financière entre les deux opérations peut se faire au moyen d’un prêt relais. Il permet d’emprunter jusqu’à 80 % de la valeur du bien que vous désirez vendre, sur une période de 1 à 24 mois. Cependant, ce crédit doit être le plus court possible pour être rentable. Certains établissements de crédit demandent que le bien mis en vente soit expertisé par une agence immobilière ou un notaire.

Le prêt in fine

C’est le type de prêt intéressant pour un investissement locatif. En effet, la mensualité ne comporte que l’assurance et les intérêts. Le capital quant à lui est remboursé à la dernière échéance, dans son intégralité. Les mensualités y sont plus faibles et il protège mieux la famille en cas de décès. Pour solder son capital, l’emprunteur dispose de plusieurs possibilités.

Il peut revendre son bien immobilier ou se constituer une épargne en versant, pendant toute la durée du crédit, une mensualité sur un produit de placement. Le prêt in fine présente donc un double avantage. Il s’agit d’abord de l’avantage fiscal, car l’emprunteur peut déduire de ses revenus locatifs l’intégralité des intérêts payés. Ensuite, il dispose d’une trésorerie plus importante, car seuls les intérêts et l’assurance sont remboursés mensuellement.

En somme, il existe plusieurs types de prêts immobiliers pour lesquels vous pouvez opter pour l’achat de votre bien immobilier. Ils présentent chacun des particularités pour lesquelles il est important de bien les analyser avant de faire un choix.

Show Buttons
Hide Buttons