Le viager est-il un bon plan ?

Les conseils d’investissement fusent de partout. La plupart d’entre eux parlent du viager. C’est à ce moment que l’on a envie de savoir s’il s’agit d’un bon plan ou pas. La réponse se trouve dans la suite de cet article.

De l’économie

Pris sous tous les angles, le viager permet de faire des économies. Que l’on soit acheteur ou vendeur, c’est un investissement rentable.

A lire aussi : Comment obtenir le meilleur taux d'emprunt immobilier ?

Pour l’acheteur, le viager permet d’acquérir le bien à un certain coût en relation avec la valeur sur le marché à l’heure de la transaction. Peu importe que la valeur augmente au fil des années, cela n’entre plus en jeu en ce qui concerne le contrat de vente.

En plus de ça, la répartition du paiement par tranches évite à l’acquéreur de recourir à un prêt bancaire. Il peut du coup faire plusieurs achats sur le long terme et en profiter à un moment précis. Par ailleurs, la maison en cours d’acquisition n’est pas totalement à sa charge. Le vendeur y vit toujours. Il gère alors le minimum.

A lire également : L'essentiel à savoir sur les diagnostics immobiliers

Pour le vendeur, c’est un investissement potable parce qu’il peut continuer à vivre dans la maison par exemple. Dans la pratique, s’il choisit le type de viager occupé, il est autorisé à passer le reste de sa vie dans la maison. Le bouquet et les rentes qu’il reçoit lui appartiennent. Il peut alors vivre dignement.

Des tracasseries en moins

Pour les transactions immobilières, le processus est généralement complexe. Il faut d’abord passer faire des emprunts auprès de la banque. Pour cela, des pièces seront fournies. Entre autres, l’on aura à prouver la stabilité de ses revenus, afin d’être un débiteur crédible. Après cela, l’on devra attendre un bout de temps la validation de son dossier. Une fois que c’est fait, il faut solliciter le notaire. Avec lui, l’on marchande les frais de notaire. Enfin, l’on se rend chez l’acheteur pour visiter la maison et discuter des prix possibles d’acquisition. Avec l’achat en viager, il n’y a rien de tout ça.

Du maintien du train de vie

Cet avantage concerne les deux parties. Habituellement, lorsque l’on réalise une transaction immobilière, l’un en profite bien plus que l’autre. Ici, ce n’est pas le cas. Les rentes sont versées à la fin de chaque mois.

L’acheteur fait un investissement sur le long terme. Il ne se ruine pas. Le vendeur arrive grâce à la rente à vivre décemment. Il passe alors sa retraite à effectuer des voyages ou à profiter de soirées entre séniors en toute quiétude. L’acheteur et le vendeur ne sont donc pas obligés de se priver pour mener à bien la transaction. En dehors des frais de notaire et du bouquet, aucune dépense extra ne vient s’ajouter.

Du bien légué avec responsabilité

Un sénior qui désire libérer la maison dans laquelle il a passé de bons moments n’a pas envie de la confier à un inconnu. Grâce au viager, les deux partis restent proches pendant des années. Cela leur permet de mieux se connaître. Le vendeur sait alors qu’il laisse un bien sentimental entre les mains d’un acheteur responsable. Il partira alors en paix.

Show Buttons
Hide Buttons