Réussir la vente de son terrain quand on est un particulier

Vous êtes particulier et avez du mal à tomber sur un acheteur potentiel ? Pour réaliser votre projet de vente de votre terrain, vous devez commencer par trouver un bon acheteur. Vous n’êtes pas obligé de recourir à des particuliers qui auront souvent tendance à sous-estimer la valeur de votre bien. Vous pouvez aussi contacter des professionnels, notamment des promoteurs et lotisseurs. Ci-dessous, vous allez découvrir les différentes étapes à suivre et les astuces vous permettant de réussir la vente de votre terrain.

Commencez par l’étude de faisabilité

Tout projet de vente d’un bien immobilier doit être précédé d’une étude de faisabilité. Il se peut que vous souhaitiez dégager un capital. Pour ce faire, vous devez vendre un terrain à bâtir. Une autre option se propose également : la vente de votre propriété foncière. Quel que soit votre projet, sachez que la clé de la réussite réside au niveau de l’étude de faisabilité du projet de vente de votre terrain.

Lire également : Quelle SCPI choisir en 2020 ?

La première étape consiste, en effet, à se rendre à la mairie afin de visualiser de près le PLU ou Plan local d’urbanisme. À l’aide de ce document, vous pouvez vous informer sur les règles d’urbanisme. Vous pourrez également vous faire une idée sur la faisabilité de votre projet de vente de terrain. En lisant ce document, vous aurez toutes les réponses à vos questions sur votre droit. Vous saurez, par la suite, si votre terrain à céder est constructible ou non.

Vous pouvez également profiter de votre passage à la mairie pour avoir plus de renseignements sur les éventuelles servitudes, notamment le droit de passage, ou encore les conduites d’eau.

A voir aussi : Le Golfe de Saint Tropez - Un marché immobilier qui ne connaît pas la crise

vente terrain

Recourir à un géomètre expert

Faire appel à un géomètre expert est une des étapes essentielles avant de vendre son terrain à un promoteur. Cette étape permet la géolocalisation de votre bien, ce qui évite les pertes de temps liées aux visites inutiles. À travers le descriptif, vous devez mettre en détail toutes les caractéristiques de votre bien, sans négliger les atouts et les points faibles. Bien évidemment, vous pouvez mettre en avant les points forts de votre terrain afin d’attirer l’attention des acheteurs. Ainsi, vous leur donnez l’occasion de vous contacter et de fixer un rendez-vous pour les visites.

Si votre projet concerne la vente d’une partie d’un terrain, vous devez également recourir à un géomètre-expert. Celui-ci met en œuvre ses compétences en réalisant un relevé de la surface à vendre tout en se basant sur vos attentes. Il se peut également que le terrain se trouve au cœur de nombreuses propriétés privées. Le géomètre-expert sollicite la collaboration des voisins dans l’étude de leur titre de propriété. Il détermine, par la suite, la limite entre deux terrains et invite chaque voisin à la signature du procès-verbal de bornage. Il termine l’opération avec la pose de bornes.

Déterminer le prix dans le cadre de la vente d’un terrain

Déterminer la valeur réelle d’un terrain est souvent une étape difficile. Pour vous faire une idée sur le prix au m² de votre bien, vous pouvez demander une estimation. Afin d’avoir une valeur plus précise sur la valeur de votre terrain, vous pouvez recourir à un expert foncier, un notaire ou un agent immobilier. Il intervient en commençant par examiner les caractéristiques du terrain, notamment l’accessibilité à la voie publique, l’aire, la présence d’eau potable, etc. Il étudie également de près les caractéristiques de l’environnement de votre terrain, dont la nature du sous-sol, la vue, l’inclinaison du terrain… Il procède ensuite à la comparaison avec d’autres terrains afin de déterminer le vrai prix.

Cette valeur est généralement définie au mètre carré ou selon le prix du lot. Pour déterminer le coût, vous ne devez pas non plus négliger les tendances du marché. Le prix ne doit pas être défini n’importe comment, afin de pouvoir céder son terrain dans les meilleures conditions et les plus brefs délais. Les acquéreurs potentiels procèdent désormais à la comparaison des biens vendus en ligne. Ils font leur choix entre de nombreuses annonces sur la toile pour tomber sur les terrains les plus intéressants et proposés à prix raisonnables. Il est donc indispensable de définir un prix répondant au marché du quartier avant la mise en vente d’un terrain.

Trouver un acheteur potentiel

Trouver un particulier intéressé par votre terrain ne relève pas de l’impossible. Vous pouvez vous charger vous-même des annonces à travers les sites Internet, magazines et journaux. Mais vous pouvez également demander l’aide d’une agence immobilière. Contacter un constructeur de maisons individuelles peut également vous aider à trouver un acheteur potentiel. Quelle que soit la méthode de vente choisie, vous devez réaliser un dossier de vente qui est généralement constitué d’un titre de propriété, d’un procès-verbal de bornage… Vous ne devez pas non plus négliger les diagnostics techniques incluant l’état de risques technologiques et naturels. Une fois toutes les démarches achevées, il ne vous reste plus qu’à trouver un accord sur le prix, si un acheteur réagit à votre annonce, qu’il soit particulier ou promoteur.

trouver un acheteur immobilier

Pour bénéficier de plus de plus-values en matière de vente d’un terrain, il est conseillé de vérifier si le bien est intéressant aux yeux des promoteurs et lotisseurs. Ainsi, votre terrain sera surévalué. Pour vendre votre terrain plus cher, vous devez trouver un promoteur. Pour ce faire, il vous suffit de trouver les listes des meilleurs investisseurs potentiels sur les sites spécialisés.

Si vous choisissez de vendre votre bien à un promoteur ou un lotisseur et non à un simple particulier, vous pouvez vous attendre à une valorisation selon le potentiel constructible. Les deux parties misent ainsi sur la technique du compte à rebours pour déterminer le prix du terrain. Le principe du calcul est basé sur l’estimation des recettes des ventes, suivi de la détermination de la part du foncier. Mais il faut également soustraire tous les coûts relatifs à la construction.

Grâce à cette méthode d’évaluation, vous pourrez vendre votre terrain à un coût plus élevé que celui proposé initialement par le lotisseur ou le promoteur.