RT 2020 : ce qui change

La RT 2020 désigne la nouvelle réglementation thermique à respecter dans le cadre d’une rénovation ou d’une construction neuve en France. Applicable à partir de l’été 2021, elle apporte des changements notables par rapport aux normes en vigueur sous la RT 2012. Pour vous faire une idée de ce qui a vraiment changé, nous vous invitons à découvrir les règles qui vont s’appliquer avec l’entrée en vigueur de la RT 2020.

Des maisons avec une consommation plus faible

Sous la RT 2020, les logements doivent avoir une consommation énergétique encore plus faible que celle des bâtiments bâtis sous les règles de la RT 2012. Dans ce domaine, les normes de la nouvelle réglementation visent à diviser par 3 les besoins énergétiques. Le dispositif de 2020 prévoit ainsi la limitation de divers éléments comme le chauffage, la climatisation, l’eau chaude sanitaire, la ventilation et l’éclairage. Pour obtenir plus d’informations sur ce sujet, visitez ce site spécialisé dans l’ingénierie et les conseils énergétiques du bâtiment. Il constitue une base intéressante de données pour en savoir davantage sur les nouveautés qu’apporte la RT 2020.

A lire également : Construire un loft : combien ça peut coûter ?

La promotion des bâtiments à énergie positive

Contrairement à la RT 2012, le nouveau dispositif de la RT 2020 promeut par ses règles les bâtiments à énergie positive. Ce concept dit BEPOS se fonde sur les mêmes principes que ceux des maisons passives. De tels logements se caractérisent par leur capacité de produire une quantité importante d’énergie qu’ils sont susceptibles de consommer. Si vous construisez ce type de demeure, vous pourrez revendre le surplus de l’électricité et de la chaleur obtenues. Outre la revente, la réintégration de l’énergie dans le réseau public est également une autre voie à explorer.

L’accumulation et la restitution de la chaleur passent par l’investissement dans des équipements plus performants pour les fenêtres, le toit et les murs. Parmi les exigences de ces nouveaux logements prévus par la RT 2020, nous pouvons citer l’installation de fenêtres de haute qualité. Ajoutons également à cette liste la pose d’un dispositif d’isolation thermique renforcée et de nombreuses autres solutions encore.

Lire également : Acheter un logement avec travaux : bonne ou mauvaise idée ?

RT 2020, ce qui change

Des énergies renouvelables pour le fonctionnement du chauffage

La RT 2020 précise que le choix de votre solution de chauffage doit se faire en fonction de certains critères. Mentionnons entre autres, vos habitudes de vie, vos préférences et votre budget. Le respect de ces paramètres est indispensable pour répondre à vos besoins spécifiques. La véritable nouveauté ici reste l’usage des énergies renouvelables pour faire fonctionner votre système de chauffage. Dans cette optique, la RT 2020 encourage un investissement dans des équipements comme le chauffage au bois, la pompe à chaleur air-eau, etc. Ces dispositifs utilisent des énergies vertes pour fonctionner.

Un logement neuf plus coûteux

Contrairement à la RT 2012, la nouvelle disposition aura un impact plus important en termes de coût d’une construction neuve. Le budget d’une maison neuve va connaître une augmentation de 5 à 10% selon les normes de la RT 2020. Une hausse qui proviendrait des dépenses liées aux équipements de production d’énergie prévus par la nouvelle réglementation. Pas d’inquiétude cependant à ce niveau. Les économies possibles sur vos factures à partir de la première année permettent de rentabiliser au plus vite votre investissement initial.

Vous pouvez lire également : vaut-il mieux acheter neuf ou ancien ?

Show Buttons
Hide Buttons