Acheter une maison en Espagne : comment s’y prendre ?

Avoir une maison en son nom fait partie des importantes réalisations qu’un homme puisse faire. C’est un excellent patrimoine pour lui et sa progéniture. Mais, il faut savoir bien s’y prendre lorsqu’il s’agit de l’achat de votre maison. Déjà, il n’est pas facile de s’acheter une maison en France. Quand il s’agit de l’Espagne, il faudra être encore plus prudent puisqu’il s’agit d’un autre pays. Le marché immobilier en Espagne est beaucoup plus attrayant et offre plusieurs opportunités aux Français. Néanmoins, au moment de votre achat vous devez tenir compte des points qui suivent.

Disposer de son NIE

Vous êtes sur le point d’acheter un bien immobilier sur un sol étranger et il vous faudra vous mettre en règle par rapport à ce pays. Pour le compte de l’Espagne, vous aurez besoin étant étranger du NIE (Número de Identidad de Extranjero) afin de faire votre achat. Par ailleurs, si c’est plusieurs personnes qui sont présentes sur l’acte d’achat notarié, elles doivent avoir chacun son NIE. Ainsi, l’acte d’achat pourra être signé. Ledit document s’obtient après moyennement un délai de 3 mois. Aussi, il est recommandé d’ouvrir un compte courant auprès d’une banque en Espagne pour votre achat. Cela vous facilitera beaucoup la tâche lors des paiements d’impôts et autres frais qui concernent votre opération. Il faut noter également que c’est le NIE qui vous permettra d’ouvrir ce compte bancaire de ‘’non-résident’’. Pour payer votre bien, vous pouvez soit le faire en espèces, soit par un prêt hypothécaire ou une subrogation hypothécaire.

A lire également : Pourquoi acheter dans le neuf à Rennes

Recherchez bien votre bien 

En faisant bien votre recherche, vous répondrez à une bonne partie de la question liée à comment acheter une maison en Espagne. Le bien à acheter doit premièrement répondre à vos besoins et exigences. À cet effet, faites plusieurs visites afin de vous assurer de la qualité du bien. Aussi, vous devez tenir compte du quartier dans lequel l’achat sera fait. Renseignez-vous alors sur les commodités disponibles, le calme dans le quartier, etc. Pour le bien qui vous convient voyez comment les pièces sont disposées, l’orientation du logement, la disposition des cloisons et portes, etc. Garder aussi un bloc note et renseignez-y vos observations. Ce faisant, vous pourrez bien analyser si le bien vous convient ou non. Enfin, vous devez bien choisir le vendeur qui vous aidera pour l’achat. Vous n’aurez pas les mêmes facilités en prenant par une banque, un vendeur privé, une agence immobilière, etc.

Les différentes vérifications

Dès que le bien est à votre goût, vous ferez maintenant la chasse aux documents. Premièrement sur le bien en vue, vous devez consulter le résumé du titre de propriété qui est enregistré chez le registre foncier local. Ainsi, vous apprendrez sur l’identité de l’actuel propriétaire, les dettes qui seraient liées au bien, le respect des règles d’urbanisme, la bonne description, etc. Ensuite, vous aurez à vérifier si les documents que vous aurez reflètent exactement la nature de votre bien immobilier. Ici, vérifiez bien le permis de construire, le certificat d’habitabilité, le certificat d’enregistrement de la propriété, etc.

A lire aussi : Devenir propriétaire dans le sud de la France

Les différentes signatures

Lorsque le bien vous convient, il y aura une réserve (La Reserva) que vous aurez à payer au vendeur. Celle-ci l’engagera à ne pas proposer le logement à un autre acquéreur le temps que le compromis de vente soit signé. Son coût varie entre 1000 et 2000 euros en comparaison au prix du bien immobilier. Pour assurer la protection des droits du vendeur ou de vous même l’acheteur, vous aurez à signer le contrat de dépôt. Ce contrat de compromis de vente (contrato de arras penitenciales) stipule l’intention de vente du vendeur et celle d’achat de l’acheteur aux conditions convenues. Au moment de cette signature, vous serez amené à vexer jusqu’à 10% du prix de la propriété comme avance. Vous aurez aussi à signer le contrat privé qui contient entre autres, la date de passation de l’acte authentique chez le notaire. Après cela, il sera signé l’acte authentique d’achat-vente chez le notaire. C’est ici que vous aurez à payer le solde et à prendre vos clés chez le propriétaire.

 

Show Buttons
Hide Buttons