Défiscalisation de l’IFI : comment obtenir une réduction sur l’Impôt sur la Fortune Immobilière ?

L’ISF est devenu l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière) et ceci depuis le 1er janvier 2018. Cette nouvelle mesure ne concerne que les contribuables ayant un patrimoine immobilier net taxable supérieur à 1.3 million d’euros (terrain bâti, immeuble en construction, bois et foret, terrains agricoles…). Mais même si la polémique tourne autour d’une probable manière d’avantager les plus aisés, ces derniers sont animés par l’idée de réduire leur IFI. Voici quelques dispositions à prendre pour y parvenir.

Bien structurer son patrimoine

Pour profiter de la défiscalisation IFI, il ne s’agit pas de rechercher des moyens de contournements peu formels à savoir renoncer au titre de propriétaire d’un bien familial ou d’une résidence privée luxueuse. Le site IFI de la Fondation de France déconseille d’ailleurs vivement cette manière de procéder. Il s’agit d’un site crédible que l’on recommande vivement pour obtenir des renseignements concernant les méthodes les plus efficaces pour défiscaliser son Impôt sur la Fortune Immobilière.

A lire en complément : Défiscalisation en 2018 : ce que vous devez absolument savoir

Selon le guide fiscal réalisé par la Fondation de France, la bonne organisation de ses biens immobiliers est une étape capitale pour obtenir une réduction d’impôts IFI. L’idée principale qui constitue cette option consiste à réaliser une évaluation précise et globale de la totalité de votre patrimoine immobilier. Cette évaluation doit être menée sur la base de votre déclaration d’IFI de l’année précédente.

Elle vous permettra évidemment de rassembler la totalité de vos biens pour déterminer lesquels sont plus utiles que d’autres et de savoir si les revenus issus de ces biens combinés aux dépenses effectuées à leur endroit vous permettent de faire des économies d’impôt. Ce qui vous permet de rendre non taxables les immobiliers qui ne vous apportent pas une plus-value considérable. Pour rappel, un patrimoine est taxable à un seuil de 1,3 millions d’euros en ce qui concerne l’IFI.

A voir aussi : Les modifications de la fiscalité urbaine

Faire une donation d’usufruit

La nue-propriété n’est pas comptée parmi les biens concernés par l’IFI, sauf si l’usufruitier déclare ce patrimoine dans son lot d’immobilier en pleine propriété. De ce fait, pour obtenir une réduction impôt sur la fortune immobilière, un contribuable peut choisir de donner temporairement son usufruit à ses enfants. Ce don peut être une maison de vacances, un appartement locatif ou un bien immobilier de valeur qui était censé augmenter la somme de son impôt. Toutefois, il doit être effectué à l’endroit des enfants majeurs ayant un foyer fiscal.

Faire un don à une organisation reconnue d’utilité publique

Faire preuve de générosité peut également permettre à un propriétaire d’immobilier d’obtenir un abattement sur l’IFI. Auparavant, lorsqu’une personne était assujetti à l’ISF, investir dans une PME ou FIP ou encore dans les FCPI permettait de bénéficier d’une réduction d’’impôt. Désormais la seule option est le don à une association ou à une fondation reconnue d’utilité publique.

Show Buttons
Hide Buttons