Faire construire dans le Nord : combien ça coûte ?

Le budget pour une construction neuve sera différent selon qu’il s’agisse d’une maison traditionnelle ou d’une maison contemporaine. Aussi, une construction classique dans le style flamand n’aura pas le même prix qu’une maison cubique moderne plus performante sur le plan énergétique.

D’autres aspects comme la nature du terrain ou encore la superficie de la maison influent aussi sur les coûts d’une construction neuve. Parfois, une finition originale telle que les bardages, très courants dans le Nord, peut aussi contribuer à faire varier le prix d’une maison neuve. Alors, comment établir le budget le plus réaliste possible si on veut construire sa maison dans le Nord-Pas-de-Calais ?

Lire également : Quel est le prix d'installation d'une salle de bain ?

Construction de maison : quelles dépenses sont liées au terrain ?

Pour la construction d’une maison, le propriétaire doit évaluer les charges directes de la construction elle-même, mais aussi celles liées au terrain. Cela inclut notamment l’achat du terrain et les travaux de terrassement éventuels. Prévoyez aussi une étude de sol. Cette prestation coûte 1200 euros en moyenne. Elle sert à établir la constructibilité du terrain. Il s’agit d’une garantie supplémentaire, surtout pour les constructions surélevées ou lors d’une construction de maison cubique avec un cellier par exemple.

Dans le Nord-Pas-de-Calais, le prix moyen du terrain constructible s’aligne parfaitement avec la moyenne nationale de 87 euros/m². Par contre, dans certaines villes prisées de la région comme Lille, Valenciennes ou Boulogne-sur-Mer, le prix peut même doubler. À titre de comparaison, comptez 216 euros/m² en Île-de-France, 136 euros/m² en Alsace ou encore 149 euros/m² sur la Provence-Alpes-Côte d’Azur.

A lire également : Quel est le prix d'une fenêtre en PVC ?

En règle générale, les dépenses liées au terrain doivent aussi inclure le montant des charges annexes. Elles englobent entre autres le coût du raccordement aux VRD (Voiries et réseaux Divers). À titre indicatif, les travaux de terrassement pour le raccordement se chiffrent entre 2500 et 6500 euros. Cela dépend de la distance de raccordement. Ajoutez également à cela la taxe de raccordement aux réseaux d’assainissement comprise entre 4000 et 6000 euros.

En somme, le propriétaire doit prévoir dans son budget le prix du terrain nu et le montant des charges annexes.

Construction maison

Construction : quels sont les éléments qui font varier le prix d’une maison neuve ?

Le coût des matériaux connaît peu de variations sur tout le territoire. Par contre, la différence de prix se situe au niveau des détails essentiels comme le style de la maison. Entre autres, s’agit-il d’une demeure de style traditionnelle ou contemporaine ? Aussi, la prestation du maître d’œuvre varie selon qu’il s’agisse d’une maison d’architecte unique ou d’une maison individuelle sur catalogue.

Maison traditionnelle ou contemporaine ?

La brique apparente et la profusion de matériaux bruts contribuent à maintenir l’image rustique des demeures typiques du Nord. Notamment, les parquets en bois massif, les tuiles creuses et d’élégants volets en bois sont l’apanage du style flamand traditionnel. À l’extérieur, elles sont reconnaissables à leurs volumes simples rappelant qu’elles sont les ancêtres des maisons cubiques actuelles. À l’intérieur, rien d’extravagant non plus sinon l’indispensable cheminée apportant une chaleur réconfortante entre des murs aux tons sobres.

De l’autre côté, les maisons de style contemporain cubiques ou classiques instillent des bulles de modernisme dans les paysages urbains du Nord. Elles se distinguent par des façades aux lignes moins rigides conjuguées à des matériaux modernes comme l’aluminium. Leurs baies vitrées géantes et l’utilisation d’une palette de couleurs plus fournie contribuent aussi à enrichir la variété architecturale du Nord-Pas-de-Calais.

Maison individuelle sur catalogue ou maison d’architecte ?

Les maisons individuelles proposées par les entreprises de construction basées dans le Nord sont généralement moins onéreuses que les maisons d’architecte. Pourquoi ? Les maisons sur catalogues sont étudiées pour offrir le meilleur compromis entre le confort, la durabilité et le coût. Les finitions sont soignées et adaptées au climat du Nord, mais la personnalisation demeure limitée.

Au contraire, faire appel à un architecte donne plus de latitude pour le design, l’agencement et les finitions. Entre autres, un architecte peut apporter une réponse adéquate pour les demandes spécifiques comme la construction d’une maison contemporaine bioclimatique. Mais, il faudra prévoir 20 à 30 % en plus par rapport au prix d’une maison cubique sur catalogue.

Construction maison cubique

Quels sont les impacts des nouvelles normes de construction ?

À titre indicatif, pour une maison adoptant le style flamand traditionnel, prévoyez un budget compris entre 1600 et 2000 euros le m² hors coût du terrain. Par contre, pour une maison de style cubique plus moderne, le prix actuel sur le marché est plus élevé : 2000 à 2500 euros le m². Le choix des matériaux modernes mais aussi les niveaux de finition définissent l’écart des prix.

La réglementation thermique 2012 et les exigences d’une maison à basse consommation énergétique

Les nouvelles normes de construction imposent l’utilisation des matériaux conformes à la Réglementation Thermique ou RT. La mise à jour datant de 2012 ou RT 2012 définit les attentes pour un bâtiment à basse consommation énergétique ou BBC.

L’usage des matériaux à haute performance énergétique doit être systématique pour les murs, la toiture et le sol. De plus, l’orientation de la maison et l’agencement des pièces doivent optimiser l’apport de lumière et de chaleur naturelle. Pour cela, la RT 2012 recommande l’intégration d’au moins 25 % de partie vitrée sur l’ensemble des façades. L’autre exigence qui fait nettement grimper la facture, c’est l’isolation thermique.

Un investissement plus rentable à moyen et long terme

En tout, l’économie d’énergie peut atteindre les 60 %. Comme le Nord bénéficie d’un coefficient de rigueur climatique de 1,3, la valeur seuil est de 75 kWh d’énergie primaire dépensée par m² par an. C’est deux fois moins qu’une maison traditionnelle qui affiche entre 150 et 270 kWhep/m²/an. Ces données sont importantes pour expliquer qu’un investissement plus élevé sera amorti par des économies conséquentes sur le plan énergétique.

La nouvelle réglementation Environnementale RE 2020

La dernière mise à jour RE 2020 va encore plus loin. Elle fixe les normes de construction pour une habitation à bilan énergétique positif. Elle sera applicable aux habitations neuves construites à partir du 1er janvier 2021.

D’une part, les constructions neuves obéissent aux exigences du RT 2012. D’autre part, elles doivent aussi produire plus d’énergie renouvelable qu’elles n’en consomment. Les acteurs du BTP estiment que cette nouvelle loi impliquerait des coûts additionnels allant de 10 à 20 %.