Gestion locative : comment optimiser les coûts ?

Que vous soyez propriétaire ou copropriétaire, la gestion locative de votre bien immobilier est une chose très délicate. Entre tracasseries administratives, recherche du locataire idéal et optimisation des coûts de location, vous serez amené à perdre beaucoup de temps sans pour autant bénéficier d’un résultat soulageant. À travers ce guide, nous vous proposons des solutions efficaces qui vous permettront de mieux optimiser les coûts de votre gestion locative.

Tour d’horizon sur la gestion locative en France

Les propriétaires rencontrent beaucoup de problèmes à force de vouloir gérer la location de leur bien tout seuls. Pour plus de souplesse, la tâche est de plus en plus confiée aux professionnelles du métier. C’est une alternative avantageuse tant sur le plan de la gestion locative générale que sur l’aspect optimisation des coûts. Ainsi, par le biais d’un mandat signé en bonne et due forme, les entreprises immobilières prennent en charge la comptabilité d’une location, c’est-à-dire la perception des loyers, l’indexation, la normalisation des charges, etc. Ensuite, elles interviennent dans la réparation ou la rénovation des logements concernés. En outre, la gestion locative concerne également les impayés et le règlement des différends entre locataires et propriétaires. Pour offrir leurs services, ces entreprises immobilières perçoivent généralement 7% du loyer soit 50 euros par mois.

Toutefois, de nos jours, vous pouvez faire la bonne affaire en choisissant des gestionnaires qui proposent des taux deux fois moins élevés. C’est le cas par exemple de Flatlooker dont la gestion locative coûte 3,9% du loyer.

Comment résilier votre contrat de gestion locative ?

Pour rappel, la gestion locative est confiée à un expert immobilier à l’issue de la signature d’un contrat. Encore appelé mandat ou procuration, ce contrat atteste de la crédibilité et de la légalité que possède l’agence immobilière à gérer la location d’un tiers. En clair, le propriétaire donne tout le pouvoir de gestion de son bien à un prestataire dans le but d’obtenir un management professionnel et avec tous les avantages qui en découlent. Il s’agit d’un contrat écrit d’une durée qui est généralement d’un an. Toutefois, le propriétaire du bien a la possibilité de résilier son mandat de gestion locative avec son agent immobilier au terme dudit contrat ou même le rompre avant la durée d’expiration.

Pour ce faire, le processus de rupture doit être respecté de manière régulière pour ne pas provoquer des contentieux entre les deux parties. De manière générale, la loi autorise une résiliation de mandat sans verser une indemnité au mandataire. De ce fait, que ce soit dans le cadre de la vente d’une maison ou du départ d’un locataire, il faut juste informer le mandataire par écrit 1 à 3 mois avant la date de résiliation. S’il s’agit d’une résiliation à la fin du contrat, la lettre devra comporter les références du mandat, la date de sa signature, et la date de résiliation … Par contre, si cela survient de manière inappropriée, le mandant doit compléter les raisons qui expliquent cette décision.

Par ailleurs, d’autres agences immobilières peuvent exiger des frais de résiliation. Cela n’est aucunement encadré par l’ordre public et dépend des clauses qui régissent le contrat préalablement signé.

Pour une optimisation efficace des coûts de votre bien immobilier, vous devez vous assurer de confier sa gestion à un gestionnaire qualifié et présentant les meilleures offres. S’il ne vous convient pas après quelque temps de collaboration vous pouvez résilier aisément votre contrat avec ce dernier.

Show Buttons
Hide Buttons