Mise en location des biens, comment prévenir les impayés ?

Vous avez finalement opté pour un investissement locatif ? Ce peut être avec un loyer plafonné, comme c’est le cas dans les dispositifs Pinel ou autres, ou en gestion libre ? Grand bien vous fasse !

Néanmoins, il y a toujours une problématique que vous devez garder en tête et qui demeure un risque pour la rentabilité de votre placement et votre sécurité financière : les loyers impayés. Comment les prévenir ? Là est la question.

Demander l’aide d’une agence de gestion locative

Certes, une gestion locative avec des professionnels engage des frais supplémentaires. Si vous avez de la chance, les prestataires vous demanderont entre 5 à 8% du loyer pour s’occuper de votre bien. Comparez à bon escient les offres pour être sûr de ne pas payer trop cher. Mais sachez que ce type de prestation peut être une bonne chose pour prévenir les loyers impayés.

En effet, les courtiers n’ont pas uniquement la charge de prospecter pour votre patrimoine. Ils comparent également les profils des locataires pour être sûrs de trouver le bon payeur. Et quand bien même la solvabilité de ce dernier serait mise à rude épreuve au cours de l’exécution du contrat, les démarches de recouvrement ne vous incombent pas en tant que propriétaire. Ce sera au gestionnaire de s’en charger.

Plusieurs prestataires sont disponibles sur la toile si vous souhaitez déléguer l’administration de votre bien. Choisissez-en un de confiance, notamment celui qui bénéficie de plusieurs années d’expérience en la matière ; qui gère un grand parc immobilier ; qui profite d’une bonne réputation sur le marché ; qui vous propose le meilleur rapport qualité-prix ; et qui est facilement accessible. Par exemple, pour la gestion locative à Toulouse avec Patrimandco.fr, il vous suffit de quelques clics.

Une assurance loyers impayés

Les entreprises d’assurance proposent aussi une prestation qui vous garantira une meilleure sécurité contre les loyers impayés. À l’instar des autres couvertures disponibles, cette dernière vous oblige aux payements de quelques mensualités. La durée de l’engagement varie selon le cas, mais sachez que depuis 2005, vous pouvez résilier votre contrat d’assurance loyers impayés tous les ans si besoin est.

Ce type d’assurance fonctionne comme suit. Vous souscrivez à un contrat de couverture contre les locataires mauvais payeurs. Vous vous engagez à verser toutes les cotisations dans les temps. En cas de manquement de la part de votre locataire, vous pouvez vous retourner contre votre assurance qui règlera les impayés.

Par la suite, ce sera à l’assureur de se lancer dans les démarches légales de recouvrement contre le mauvais payeur à votre place. Ce qui vous facilite les choses et les accélère. En effet, vous n’aurez pas à attendre plusieurs mois pour toucher les revenus de votre bien. Dit autrement, l’assurance loyers impayés est le gage de votre stabilité financière.

Mais attention, la rapidité des prises en charge varie d’un assureur à un autre. Il ne s’agit donc pas de choisir le premier prestataire venu qui vous propose une offre de couverture modique. Vous devez aussi comparer les conditions de versement et la qualité des services de chaque établissement.

En outre, ne vous laissez pas avoir par les devis soi-disant modiques de certaines entreprises d’assurance. Ces derniers cachent souvent des vices comme un plafonnement des prises en charge ou des conditions de remboursement plus complexes.

Pour information, vous n’aurez pas à souscrire à une assurance loyers impayés si vous faites appel à une agence de gestion locative. Vous profiterez déjà de sa couverture professionnelle pour garantir la bonne administration financière du bien.

Show Buttons
Hide Buttons