Investir dans l’ancien : attention aux travaux ! Les enduits intérieurs

Investir dans une ancienne batisse peut être très intéressant sur le papier : on trouve des maisons à moins de 500€ du m², même dans des zones semi-urbaines ! Néanmoins, une belle affaire peut cacher des pièges. Par exemple, les systèmes électriques vétustes, la plomberie obsolète, ou l’isolation insuffisante sont des postes de dépense importants.

En effet, la mise à niveau de systèmes électriques vétustes n’est pas simplement une question de remplacer quelques fils ou prises. Souvent, cela implique de refaire intégralement les murs et parfois les plafonds pour y intégrer un câblage conforme aux normes actuelles, entraînant des coûts bien au-delà de la simple mise aux normes électriques. De même, la rénovation de la plomberie obsolète peut nécessiter l’ouverture des sols et des murs pour remplacer les tuyauteries, ajoutant des réparations structurelles au budget.

Lire également : La franchise immobilière bonne ou mauvaise idée ?

Dans cette série d’article, nous vous présentons les différents pièges à éviter. Ici, nous allons parler de la réfection d’un enduit intérieur.

Les questions à se poser avant de se lancer

Avant de vous lancer dans la réfection d’un enduit intérieur sur une ancienne bâtisse, plusieurs questions clés doivent être prises en compte pour éviter des surprises désagréables et des coûts inattendus. Ces interrogations vous aideront à planifier efficacement les travaux, en assurant la qualité et la durabilité du résultat.

A lire également : Location en accession : le choix malin pour acquérir une maison en Sarthe

  1. Quel est l’état actuel des murs ?
    • Il est primordial d’évaluer l’état général des murs pour identifier les signes de problèmes sous-jacents comme l’humidité, les infiltrations d’eau, ou les dommages structurels. Des investigations approfondies peuvent révéler la nécessité de travaux préparatoires avant l’application d’un nouvel enduit.
  2. Quelle est la composition des murs ?
    • Connaître la composition des murs (pierre, brique, béton, etc.) est essentiel pour choisir le bon type d’enduit compatible. Certains matériaux requièrent des enduits spécifiques pour permettre une bonne adhérence et respirabilité.
  3. Y a-t-il des problèmes d’humidité à résoudre ?
    • L’humidité est l’ennemi de tout enduit intérieur. Identifier et résoudre toute source d’humidité est crucial avant de commencer les travaux d’enduit pour éviter des dégradations futures.
  4. Quel type d’enduit est le plus approprié ?
    • Le choix de l’enduit dépendra de plusieurs facteurs, y compris la composition des murs, l’esthétique souhaitée, et les propriétés spécifiques recherchées (par exemple, enduits naturels, respirants, isolants, etc.).
  5. Ai-je les compétences nécessaires pour appliquer l’enduit ou dois-je faire appel à un professionnel ?
    • L’application d’enduit peut exiger un savoir-faire spécifique, surtout dans le cas d’anciennes bâtisses où les surfaces peuvent présenter des défis uniques. Évaluer honnêtement vos compétences ou choisir de faire appel à un professionnel peut influencer le coût et la qualité des travaux.
  6. Quel est le budget total des travaux d’enduit ?
    • Établir un budget détaillé, incluant la préparation des murs, l’achat des matériaux, et la main-d’œuvre (si nécessaire), est essentiel pour éviter les mauvaises surprises financières.
  7. Quel est l’impact des travaux d’enduit sur le reste de la rénovation ?
    • Il est important de considérer comment les travaux d’enduit s’intègrent dans le projet global de rénovation, notamment en termes de timing et de coordination avec d’autres travaux.

La rénovation d’un mur ancien : comment faire ?

La rénovation d’un mur avec un enduit est un processus minutieux qui nécessite attention et précision pour garantir un résultat final à la fois esthétique et durable. Voici les étapes clés à suivre pour réussir la rénovation d’un mur par l’application d’un enduit :

  1. Préparation du mur : La première étape consiste à préparer le mur en éliminant les éléments fragiles et décollés. Cela implique de retirer les anciennes peintures écaillées, les restes d’enduits dégradés, et tout autre matériau qui pourrait compromettre l’adhérence du nouvel enduit. Il est également important de nettoyer la surface pour éliminer la poussière et les graisses.
  2. Application d’une sous-couche : Une fois le mur nettoyé et préparé, l’application d’une sous-couche est cruciale pour stabiliser l’ensemble et améliorer l’adhérence de l’enduit. Cette sous-couche permet d’uniformiser la porosité du mur et de limiter l’absorption de l’eau de l’enduit, assurant ainsi une séchage uniforme.
  3. Rebouchage des irrégularités : L’étape suivante consiste à utiliser un enduit de rebouchage pour combler les fissures, les trous, et les principales irrégularités présentes sur le mur. L’enduit de rebouchage doit être appliqué avec soin, en veillant à bien remplir les défauts pour créer une surface aussi uniforme que possible. Une fois appliqué, il doit être laissé à sécher complètement avant de passer à l’étape suivante.
  4. Application de l’enduit de lissage : Pour obtenir une surface parfaitement lisse, un enduit de lissage est appliqué sur l’ensemble du mur. Cette étape demande une technique précise pour étaler l’enduit uniformément, en utilisant une spatule ou une lisseuse. L’objectif est de masquer les dernières petites imperfections et de créer une surface homogène prête à être peinte ou décorée.
  5. Lissage et finition : Une fois l’enduit de lissage appliqué, il est essentiel de le lisser parfaitement avant qu’il ne sèche. Des mouvements réguliers et contrôlés aideront à obtenir la finition souhaitée. Après séchage complet, un léger ponçage peut être nécessaire pour éliminer les éventuelles aspérités et garantir une finition impeccable.
  6. Nettoyage et inspection finale : Le travail se termine par un nettoyage soigneux de la surface et des outils utilisés. Une inspection finale du mur permet de s’assurer que le résultat est conforme aux attentes et prêt pour les étapes suivantes de la rénovation, telles que la peinture ou la pose de revêtements muraux.

Combien coûte de refaire un mur ?

L’essentiel du prix de la rénovation de votre mur sera votre temps. En effet, les enduits sont en général très abordables et quelques centaines d’euros suffiront, même pour un mur très endommagé et irrégulier.

Prenons comme exemple les prix de Kenzai, un distributeur de matériaux écologiques : 15kg d’enduit de rebouchage Semin coûtent … 28,10€ ! Cela suffirait pour reboucher entièrement 15 m² sur 1mm d’épaisseur. En pratique, cela vous suffira pour un mur de 30 m².

Ensuite, l’enduit de lissage coute 23,4€ les 15 kg et nécessite moins de 0,4kg/m². On applique en général deux couches d’enduit de lissage. Vous en auriez donc, au total, pour moins de 100€ !