La loi Pinel en 2021

Des changements vont s’opérer pour les acteurs de l’immobilier dans les années à venir. D’après le projet de loi de finances de 2021, la loi Pinel sera reconduite pour trois ans, soit de 2022 à 2024. Une bonne nouvelle pour les investisseurs qui affectionnent ce dispositif. Les primo-accédants trouveront également leur compte dans cette prolongation. Cependant, la reconduction n’est pas telle qu’elle. Des modifications sont à prévoir à partir du début janvier 2022. Que sait-on sur la loi Pinel en 2021 ? Quelles sont les modifications apportées ? On fait le tour de ces questions.

Loi Pinel reconduite, une bonne nouvelle pour les investisseurs ?

C’est officiel, le dispositif Pinel sera reconduit. Le gouvernement explique cette décision par l’effondrement de l’immobilier neuf sur le courant 2020. En effet, la crise sanitaire et économique du coronavirus a durement impacté le secteur. Les projets de construction ont été revus à la baisse avec moins de 400 000 permis de construire délivrés en 2020. L’instabilité financière n’a pas encouragé à investir dans la pierre, surtout dans l’immobilier neuf. Une prolongation du dispositif Pinel a donc été envisagée pour redynamiser le secteur notamment celui du logement neuf locatif.

A voir aussi : Quel avenir pour la loi Pinel en 2020 ?

investissement immobilier Pinel

Pour rappel, le dispositif Pinel ou loi Pinel permet d’obtenir une importante défiscalisation si l’investisseur décide de louer son bien neuf sur une certaine période. Elle peut aller de 6 à 12 ans. Plus l’échéance est importante, plus la défiscalisation est considérable. Ceux qui veulent se constituer un patrimoine et le gérer au mieux peuvent se tourner vers Axcessible, un cabinet regroupant des experts du domaine de la gestion de patrimoine. Des professionnels existent en effet pour cela et se chargent d’organiser et de gérer votre patrimoine afin d’en tirer les meilleurs profits. C’est le cas notamment d’une défiscalisation par le biais du dispositif Pinel.

A lire en complément : Marseille : faut-il investir ?

Des changements apportés au dispositif Pinel en 2021

La prolongation de la loi Pinel s’accompagne de quelques changements. En effet, ce dispositif n’a pas été reconduit selon ses termes d’origine. Beaucoup s’interrogent alors sur ce qui va changer. Il est cependant à noter que la prolongation et les modifications ne prendront effet qu’à partir du 1er janvier 2022. Ceux qui ont connaissance des anciens taux de réduction d’impôts pourront en profiter jusqu’au 31 décembre 2021.

Par ailleurs, la nouvelle loi Pinel sera plus écologique. À cela s’ajoutent de nouveaux points en matière de défiscalisation. Voici donc les grandes lignes à retenir :

  • Les mêmes dispositions d’avant 2021 seront maintenues du 1er janvier au 31 décembre 2021.
  • Les taux de défiscalisations constateront une baisse significative sur la période de la prolongation, c’est-à-dire entre 2022 et 2024.
  • Les quartiers prioritaires et ceux avec une forte performance énergétique et écologique (supérieure à la moyenne) verront quelques exceptions. En effet, la défiscalisation des logements dans ces quartiers restera invariable sur la période de prolongation.
  • Le gouvernement prévoit une fin du dispositif Pinel à horizon 2025, mais cette décision peut être revue.

Les nouveaux taux de la loi Pinel à partir de 2023

Voici quelques chiffres à retenir sur les modifications apportées à la loi Pinel. Les taux touchent bien évidemment les logements en métropole. En 2023, par exemple, la durée de location initiale de 6 ans bénéficie d’une réduction de 10,5% et de 15% si 9 ans. En 2024, le taux pour la durée de location initiale de 6 ans passe à 9% et 12% si 9 ans. Quelques détails sont à prendre en compte en fonction d’une prorogation et d’autres paramètres.

Show Buttons
Hide Buttons