L’assurance habitation couvre-t-elle toujours les incendies ?

En France, on recense plus de 250 000 incendies domestiques chaque année. Cela équivaut à une intervention des pompiers toutes les 2 minutes. Les causes des incendies peuvent être très variées : explosion, feu, chute directe de la foudre… Quelle qu’en soit l’origine, un incendie peut engendrer des dommages considérables dans une maison. Pour prévenir ces sinistres, les assurances habitation proposent généralement dans leurs contrats “multirisque habitation” une garantie incendie.

Les risques pris en charge par la garantie incendie de l’assurance habitation

La garantie incendie protège les propriétaires et les locataires en les indemnisant suite à un sinistre dû au feu. Les risques pris en charge ne sont pas forcément similaires selon les contrats d’assurance habitation. Toutefois, la garantie incendie fait partie des garanties de base du contrat multirisque habitation type (ou MRH). Elle permet d’indemniser directement l’assuré en cas de dommages matériels causés par un incendie dans une habitation, qu’elle soit individuelle ou située dans un habitat collectif.

A lire aussi : Assurance emprunteur : quelles sont les modalités pour économiser ?

En d’autres termes, la garantie incendie couvre les biens mobiliers qui se trouvaient sur place au moment de l’accident. Quant aux objets de valeur et aux biens précieux (bijoux, ordinateur portable, équipements électroniques…), ils sont garantis pour une somme limitée dépendant de votre contrat d’assurance.

Les risques pris en charge par la garantie incendie sont les suivants :

A voir aussi : Comptable LMNP : comment choisir ?

  • les explosions directes provoquées par un incendie,
  • le feu qui se déclarerait accidentellement,
  • les explosions et les implosions,
  • les dégâts engendrés par la fumée,
  • les feux causés par la foudre,
  • les dommages résultant de l’intervention des pompiers.

Il est à noter que la garantie incendie de l’assurance habitation est accessible à tous, à condition de respecter certaines dispositions :

  • l’installation de détecteurs de fumée,
  • le ramonage régulier des cheminées,
  • le débroussaillage sur une distance de 50 m autour de votre logement.

assurance incendie garantie multirisque habitation

Assurance habitation : quel remboursement pour un incendie ?

En cas d’incendie dans votre logement, vous disposez de 5 jours ouvrés pour prévenir votre compagnie d’assurance du sinistre. Il est vivement recommandé de conserver un maximum de preuves des dommages. Il en est de même pour les objets brûlés. Il est également essentiel de rassembler les preuves de l’existence et de la valeur des biens endommagés (factures et photos).

Par la suite, un expert en assurances inspectera le lieu du sinistre afin de constater et évaluer l’ampleur des dégâts, d’identifier l’origine de l’incendie ou de l’explosion et d’établir le montant des dommages.

Si vous êtes d’accord avec le montant estimé de l’indemnisation, vous recevrez votre remboursement sur votre compte bancaire après le délai prévu dans votre contrat d’assurance habitation. À l’inverse, c’est-à-dire en cas de désaccord avec l’indemnisation, vous pouvez demander une nouvelle estimation et exiger une contre-expertise.

Le remboursement dépend du contrat d’assurance incendie propriétaire ou locataire que vous avez souscrit. Ainsi, le prix de l’assurance et les garanties auront un impact non négligeable sur vos remboursements en cas d’incendie. Dans le cas où vous ne seriez pas responsable de l’incendie, l’assurance habitation en cas d’incendie criminel prendra en charge tous les dommages causés par le sinistre. Pour bénéficier de cette garantie dans ce cas précis, veillez à porter plainte auprès de la gendarmerie et à envoyer votre dépôt de plainte à votre assureur.

Show Buttons
Hide Buttons