Sinistre immobilier : pourquoi faire appel à un expert d’assuré ?

Vous estimez que le sinistre causé sur votre bien immobilier vaut plus que l’estimation faite par votre assurance ? Dans ce cas, mieux vaut recourir aux services d’un expert d’assuré. Ce dernier va non seulement défendre vos intérêts, mais aussi faire en sorte de maximiser votre indemnisation. Dans quel secteur du bâtiment un expert d’assuré intervient-il ? Les détails dans cet article.

Qu’est-ce qu’un expert d’assuré ?

Il ne faut pas confondre l’expert d’assuré avec l’expert d’assureur. L’expert d’assuré possède deux compétences essentielles qui sont d’ordre technique et juridique. Au service des particuliers et des professionnels, sa mission première est de défendre les intérêts de son client. Lors de son intervention, l’expert d’assuré pour un sinistre d’habitation effectue une contre-expertise permettant de réviser l’indemnité déclarée par une compagnie d’assurance. Pour cela, il doit réaliser une étude minutieuse portant sur les principaux points qui permettent d’augmenter l’indemnité.

A découvrir également : Contracter une assurance habitation pour sa résidence secondaire

Un expert d’assureur, par contre, est un expert mandaté par une agence d’assurance pour constater et évaluer les dégâts ainsi que les dommages causés sur un patrimoine immobilier. Ce n’est qu’après son expertise que l’assurance peut évaluer le montant d’une indemnisation.

Il est à noter que s’il trouve que l’indemnisation est relativement insatisfaisante, le propriétaire d’un bien immobilier, qu’il soit un particulier ou un professionnel, a tout à fait le droit de réévaluer l’estimation faite par son agence d’assurance. Par contre, aucune contre-expertise ne peut être effectuée une fois que l’on a confirmé l’expertise réalisée par l’assurance. En aucun cas il ne s’agit de susciter un éventuel affrontement entre l’assurance et l’expert d’assuré. Ce procédé est tout à fait légal et conseillé en vue de défendre les droits du propriétaire.

A voir aussi : Assurance habitation : les critères pour faire le bon choix

Tout savoir sur l’expert en bâtiment

Un expert en bâtiment est un professionnel fort de plusieurs années d’expérience dans ce domaine. De ce fait, il peut réaliser les expertises nécessaires sur des sinistres causés au bâtiment. S’occupant aussi bien des bâtiments individuels que des immeubles collectifs, l’expert en bâtiment excelle dans les domaines ci-après :

  • dégâts des eaux,
  • dégâts causés par un incendie,
  • dégâts suite aux catastrophes naturelles,
  • malfaçons avant l’achat d’un bien immobilier et à la réception des travaux.

L’expert se doit d’être un fin connaisseur de la loi. C’est ce qui lui permet d’argumenter en faveur de son client. Il est aussi amené à déceler minutieusement les offres établies par les agences d’assurance afin de pouvoir confronter les faits lors d’une expertise. Ainsi, lorsque vous engagez un expert en bâtiment, ce dernier sera soumis à l’obligation de moyen. Cela signifie que jusqu’à la fin de son contrat, il doit atteindre tous ses objectifs.

Un expert en bâtiment intervient, entre autres, lors de la visite du lieu du sinistre. Il assure aussi tout ce qui est formalité administrative, suivi des travaux et suivi de facture. En cas de gros dégâts, il lui incombe même de prendre les mesures d’urgence. Il convient de préciser qu’un expert en bâtiment se définit par sa grande expérience (de 5 à 10 ans). Toutefois, il est possible de détenir un certificat spécialisé, en dehors de la formation initiale, option construction. Il existe également un réseau d’experts en bâtiment ou B.E.C.E.P qui regroupe généralement tous les experts de France.

Tout savoir sur l’expert en construction

L’expert en construction est soit diplômé en architecture soit ingénieur en bâtiment et travaux publics. Il justifie d’au moins 5 ans d’expérience sur le chantier, ce qui lui vaut sa qualité d’expert en construction. Toutefois, il existe différentes formations certifiées et spécialisées permettant d’aiguiser au mieux les connaissances et les compétences d’un expert en construction. On cite :

  • les formations spécifiques dans le domaine juridique pour maîtriser toutes les réglementations en vigueur se rapportant à la construction et au bâtiment,
  • les formations diplômantes en Compétence Expert Construction (CSTB),
  • les formations pour obtenir une qualification CRAC (Convention de Règlement Assurance Construction).

Le rôle de l’expert en construction consiste à constater et à analyser les éventuels désordres déclarés susceptibles d’affecter la construction d’un bien immobilier. Pendant le diagnostic, il doit identifier et mentionner avec précision les potentiels malfaçons, désordres et insuffisances présentés par la structure. Il peut aussi prendre des mesures conservatoires pour garantir la sécurité du bien et proposer des solutions pour éviter l’aggravation des anomalies constatées.

Dans le même contexte, l’expert en construction a la responsabilité de définir les modes de remise en état appropriés, avec une estimation exacte de la réparation. Ainsi, à travers la réalisation de toute cette expertise, il va définir les responsabilités engagées par toutes les parties prenantes, allant du propriétaire (particulier ou professionnel) à l’entreprise de construction, en passant par l’agence d’assurance.

L’expertise en sinistre habitation

Dès l’apparition du sinistre, vous devez déclarer les dommages à votre assureur afin que ce dernier puisse prendre rapidement les dispositions qui s’imposent. Généralement, elles consistent soit à mandater un expert d’assureur pour diagnostiquer les dégâts causés par le sinistre, soit à vous faire remplir des fiches de renseignement s’il s’agit d’un dommage peu important.

Dans le cas d’une expertise, l’expert en sinistre habitation effectue une visite des lieux du sinistre afin d’évaluer votre indemnisation. Il constatera de visu tous les dommages, tout en confrontant votre déclaration au constat sur le terrain. Ensuite, l’expert d’assureur remontera la valeur des biens endommagés à neuf en vous demandant des preuves ainsi que des informations supplémentaires (factures, photos, etc.). L’on doit entreprendre toutes ces démarches afin d’estimer au plus près le montant de l’indemnisation. Notons que la vétusté des biens est aussi calculée par l’expert. Bien évidemment, cela influera sur le montant total de l’indemnité.

Après l’estimation faite par l’expert d’assureur, votre assurance vous contactera pour vous annoncer le montant de l’indemnisation des dégâts sur votre bien immobilier. Si vous êtes en accord avec les propositions avancées, vous devez signer un accord sur dommages. Un premier montant vous sera alors versé immédiatement, tandis que l’autre moitié vous sera versée en différé.

Dans le cas où vous seriez insatisfait de l’estimation faite par l’expert assureur, vous pouvez alors faire appel à l’expert d’assuré qui vous viendra en aide pour réaliser une contre-expertise.

Show Buttons
Hide Buttons