Les astuces pour bien vendre son appartement à Bordeaux

La vente de votre bien immobilier doit être minutieusement préparée afin de mettre toutes les chances de votre côté. Bien souvent, si un appartement ne se vend pas, c’est à cause de son prix. Tour d’horizon des essentiels à savoir pour bien vendre votre logement à Bordeaux.

Zoom sur la ville de Bordeaux et ses alentours

Dans la ville de Bordeaux, 32 % des habitants sont propriétaires de leurs logements. Les transports en commun ainsi que les commerces de proximité y sont faciles à trouver. 24 % des constructions de cette ville animée sont des maisons et les 76 % restants sont des appartements. Dans tous les cas, pour l’achat comme pour la vente, mieux vaut se tourner vers les agences immobilières sérieuses à l’instar de Periance Transaction pour bénéficier des conseils de professionnels connaissant le marché local en matière de vente immobilière.

A lire également : Agence immobilière : ne négligez pas la publicité !

Ce qui attire les acheteurs de biens à Bordeaux

Les acheteurs potentiels en quête d’une habitation à Bordeaux sont attirés par le cadre de vie qui y est particulièrement attrayant. Tous les ans, près de 12 000 foyers choisissent d’y poser leurs valises et la question de l’habitat est donc au cœur des préoccupations municipales. En effet, plusieurs logements sont en cours de réhabilitation ou de construction dans cette ville possédant de nombreux espaces verts. Vivre à Bordeaux permet à ces familles de profiter d’une ville ouverte sur la nature grâce entre autres à la dune du Pilat qui n’est pas si loin ou à la forêt landaise.

A lire aussi : Quels sont les différents types de prêts immobiliers 

Les acheteurs sont également attirés par les douze quartiers de la ville, dont Bacalan, la Bastide, les quartiers du Lac, Quinconces, Saint-Seurin ou Caudéran qui possèdent un charme certain.

Le marché immobilier aux alentours de Bordeaux

Face à la hausse des prix de l’immobilier, les acquéreurs s’intéressent de plus en plus aux communes voisines. Les acheteurs potentiels qui souhaitent élire domicile à Bordeaux se confrontent à une réduction de l’offre, mais aussi à la flambée des prix. Depuis quelque temps, ils n’hésitent pas à chercher leur bonheur dans les localités voisines. Les plus prisées sont Mérignac, Eysines, Pessac, Talence, Bruges, Bègles, Sainte-Eulalie et Libourne.

Le point sur le marché immobilier à Bordeaux

En 2020, le prix de l’immobilier à Bordeaux se stabilise et le marché se relance petit à petit. Ces dernières années, les tarifs ont augmenté de 20 % suivant les quartiers. Heureusement, la situation s’est calmée depuis 2019 et la tendance reste à une hausse modérée.

L’évolution du prix d’un appartement à Bordeaux

En septembre 2019, un appartement coûtait aux potentiels acheteurs 0,4 % de moins par rapport à 2018. Aujourd’hui, nous sommes bien loin des pourcentages quatre ou cinq fois plus élevés qui ont affolé le marché en 2017 en raison de l’arrivée du TGV. Ces prix extravagants ne pouvaient pas s’étendre sur la durée, car désormais les acquéreurs prennent le temps de négocier et ne sont plus prêts à acheter un bien immobilier à n’importe quel prix. Les notaires bordelais affirment tout de même qu’entre avril 2018 et avril 2019, le prix des appartements a progressé de + 10,2 %. Par rapport à 2018, les notaires ont cependant relevé une réduction de 8 % du nombre de transactions.

Historique de l’immobilier à Bordeaux

Le prix des logements à Bordeaux a connu une forte hausse en 2017, à tel point que les biens cédés à la vente se font rares. Malgré le retour au calme en septembre 2019 en matière de prix de l’immobilier, les logements mis en vente à Bordeaux restent tout de même onéreux. Suite à l’arrivée de la LGV, l’on a connu une véritable surenchère. Même si la baisse des prix est encore bien loin aujourd’hui, il reste encore difficile de trouver un pavillon neuf ou ancien cédé à moins de 300 000 euros.

Pendant le second trimestre de 2019, les mises en vente sont reparties à la hausse. La Fédération des promoteurs immobiliers se projette avec un quart des habitations neuves qui devraient être proposées à 3 000 euros par mètre carré contre les 4 000 de 2019. Toutefois, restons réalistes, car cette baisse n’a aucune chance de s’appliquer dans l’hypercentre de Bordeaux.

Nos conseils pour la vente de biens immobiliers

Pour mettre de votre côté toutes les chances de vendre votre appartement à Bordeaux, vous devez respecter certaines règles. Portez une attention particulière aux moindres détails, des diagnostics immobiliers à la décoration en passant par les publications d’annonces et suivez nos conseils !

Choisissez une agence immobilière efficace

Demander l’aide d’un agent immobilier vous évite les démarches administratives, les visites, etc., et vous fait gagner du temps dans la recherche d’acquéreurs avec de vrais projets d’achat. Privilégiez une agence qui possède une bonne visibilité dans le quartier concerné afin de vous assurer que ce service vous apporte une vraie plus-value. De votre côté, suivez la bonne visibilité de votre annonce et demandez des comptes-rendus de visites.

Réalisez les diagnostics immobiliers obligatoires et soignez la décoration

L’établissement d’un diagnostic est la première chose à faire, car la vente nécessite un DPE (diagnostic de performance énergétique) qui doit informer sur l’étiquette énergétique du logement. Le DDT (dossier de diagnostic technique) est également obligatoire, qu’il s’agisse d’un appartement en copropriété ou d’une maison individuelle. Ces documents doivent être remis à l’acheteur avant la signature d’un compromis de vente.

Pour que les visites se déroulent au mieux, assurez-vous de soigner la décoration de votre appartement, car un espace agréable à découvrir se vend plus rapidement. N’hésitez pas à recourir à un spécialiste de la décoration qui s’occupera de révéler le potentiel de chacune de vos pièces.

Faites appel à des experts pour estimer votre bien et mettez en avant ses atouts

Définir le prix d’un bien dépend de plusieurs facteurs et n’est pas forcément aisé. Faites confiance aux agences immobilières pour obtenir plusieurs estimations de valeur et par la suite faire une comparaison. Si votre appartement présente un vice caché ou des défauts que vous n’avez pu effacer avec une rénovation, ne cherchez surtout pas à les omettre au risque de les voir se retourner contre vous plus tard. L’acquéreur potentiel vous posera plusieurs questions si vous vendez vous-même le bien. Au lieu d’aller au-devant des demandes qui peuvent concerner les équipements, la sécurité, les écoles, le voisinage ou le bruit, veillez plutôt à bien y répondre.