Marché de l’immobilier parisien : quels sont les prix dans la Capitale ?

C’est un marché comme nul autre en France. En effet, vendre son appartement ou sa maison à Paris, faire l’acquisition d’un premier logement ou s’installer dans la Capitale ne s’improvise pas. Avec des prix moyens supérieurs à 10 000 € par m², il faut disposer d’un solide apport ou faire montre de revenus élevés. Pourtant, ces derniers mois, les ventes repartent à la hausse en raison des prix en baisse en 2021.

Une baisse des prix inédite en 2021

À l’image du marché français, le marché immobilier parisien connaît une tension permanente. Dans l’ensemble, le prix médian s’affiche désormais à 13 386 €/m² avec des pics selon les arrondissements : 13 386 €/m² dans le 8ème, 13 793 €/m² dans le 4ème, 14 935 €/m² dans le 7ème et jusqu’à 15 394 €/m² dans le 6ème. À l’inverse, certains quartiers de Paris sont plus abordables comme le 20ème avec 9 611 €/m².

A lire aussi : Coût de l’immobilier à Roanne et les avantages de vivre en région roannaise

Malgré ces prix plafond, les notaires du Grand Paris ont enregistré une hausse du nombre des transactions de l’ordre de 16 % entre 2020 et 2021, soit 36 400 ventes sur la période. Une tendance que les notaires expliquent de deux manières. Selon la Banque de France, les Français ont épargné 318 milliards d’euros en 2020 et 2021. Plus de la moitié de cette somme serait en fait de « l’épargne-covid », autrement dit, de l’argent stocké sur les différents livrets pendant la pandémie et en particulier durant les confinements. De ce fait, les proches sont plus enclins à prêter à leurs enfants qui souhaitent investir dans l’immobilier ou acheter à Paris. Cette hausse du volume des ventes est également due à la baisse des prix de -1,6 % sur un an. Une baisse qui tend à se confirmer puisque les prix ont de nouveau baissé de -0,9 % entre le troisième et le quatrième trimestre 2021.

Acheter et vendre à Paris en fonction de ses objectifs

Acheter un bien à Paris répond à plusieurs objectifs : se loger, faire l’acquisition de sa résidence principale, se constituer un patrimoine, acheter une résidence secondaire, investir dans l’immobilier locatif. Aussi, il est important de prendre le temps de définir la localisation stratégique en fonction de son but, avant de se lancer. Comme en attestent les prix, ce sont les biens qui se trouvent dans le centre de Paris qui sont les plus recherchés et qui ont le prix au m² le plus élevé.

Lire également : Choisir la zone où investir en loi Pinel

Pour réaliser un investissement locatif intéressant, il faut optimiser le rendement. Pour ce faire, « les arrondissements les plus attractifs sont ceux situés dans l’Est de Paris : le 11ème, 17ème, 18ème, 19ème, 20ème arrondissements » (source).

Le marché parisien concurrencé par le marché en région

Alors que l’inflation repart à la hausse, la pierre fait plus que jamais office de valeur refuge. Comme le relatent les notaires, certains investisseurs n’hésitent donc pas à se tourner vers le marché immobilier parisien quitte à revoir leur rentabilité à la baisse. Ils réalisent ainsi un investissement sûr grâce à un taux de vacance faible en raison de la forte demande. Et d’ajouter que la baisse des prix dans la Capitale devrait se limiter à -8 % cette année.

À la suite de la crise sanitaire, de nombreux acquéreurs ont décidé de se tourner vers la grande couronne ou les régions. Ils espèrent ainsi accéder à des biens moins chers dotés d’un extérieur. Pour vendre son bien à Paris en 2022, il faut donc soigner les détails et proposer un bien impeccable.