Quel budget pour acheter neuf à Lyon ?

L’intérêt pour la deuxième aire urbaine de France ne se dément pas. Pour preuve, les prix de l’immobilier neuf à Lyon ne cessent de progresser ; mais est-ce qu’un plafond de verre pourrait être atteint ?

La capitale des Gaules a toujours affiché un marché du neuf équilibré entre accédants à la propriété et investisseurs immobiliers. Reste que Lyon souffre ces derniers mois d’un manque cruel de logements neufs en commercialisation, malgré les nombreux atouts que conservent le deuxième pôle économique de l’hexagone. Cela crée toujours davantage de pression sur les prix des logements neufs à Lyon.

A découvrir également : Quelle est la fiscalité de l'immobilier en Espagne ?

Un plafond de verre atteint à Lyon ?

Sur le portail www.trouver-un-logement-neuf.com, un baromètre en temps réel sur le prix de l’immobilier neuf affiche un prix moyen d’un deux-pièces de 305 000 €, d’un trois-pièces à Lyon de presque 400 000 €. Est-ce que cela pourrait expliquer que les ventes aient diminué d’un tiers en deux ans, selon les chiffres 2021 de la Fédération des Promoteurs Immobiliers ? Pas seulement. Lyon et sa métropole est aussi pénalisée par son manque d’offre, notamment pour des produits à destination des investisseurs. Depuis la crise sanitaire, la FPI a comptabilisé un millier de ventes en moins en investissement à Lyon.

D’où un phénomène de report dans les extérieurs de Lyon qui offre des prix plus accessibles et davantage de stock de programmes neufs en commercialisation. Malgré les effets pourtant néfastes sur l’étalement urbain, les ventes de logements neuf y ont augmenté de 43 % en deux ans, avec plus de 1 500 réservations effectuées en 2021, d’après la FPI, cela représente l’équivalent de la moitié des réservations à l’intérieur de la Métropole de Lyon.

A lire également : Investir dans une franchise véranda : rentabilité et secteur porteur

Les succès de Lyon et son agglomération

Pourtant, Lyon et sa métropole ne manque pas de projets structurants pour attirer les nouvelles populations : 523 000 habitants intra-muros, soit + 4,44 % en cinq ans et un quart des entreprises de Rhône-Alpes.

Deuxième marché économique de France, avec sa position géographique stratégique entre la mer, la montagne et Paris, avec ses 3 gares et son aéroport international, Lyon a les cartes en mains pour continuer à se développer. La ligne B du métro va se prolonger vers Saint-Genis-Laval, après son arrêt à Oullins qui va en profiter pour développer les 40 hectares du secteur de la Saulaie, en contrebas de la station Gare d’Oullins. Les premiers logements y sont attendus pour 2024.

Des projets structurants pour renforcer l’attractivité

Le secteur du Carré de Soie, entre Villeurbanne et Vaulx-en-Velin, sur 700 000 m², va aussi voir se développer du logement neuf jusqu’en 2030 pour accueillir à terme 15 000 habitants supplémentaires, sans oublier le quartier Confluence, le secteur Gerland… qui, dans Lyon intra-muros, offrent déjà de nombreuses nouvelles constructions.

De sorte à renforcer encore l’attrait pour la préfecture du Rhône qui multiplie les aménagements et projets pour améliorer la qualité de vie. Après avoir été la capitale de la biodiversité et le meilleur centre-ville commercial des métropoles, le élus du Grand Lyon œuvrent pour imaginer des transports en commun, des pistes cyclables et des forêts urbaines… pour proposer une vie en ville plus durable.

Voilà de quoi se lancer dans un achat immobilier neuf à Lyon et sa métropole !