Tout savoir sur le regroupement de prêts cautionnés

Le rachat de prêt cautionné sous entend un rachat dont la garantie requise est une caution. Son principal atout réside dans le fait que les frais de cautionnement sont le plus souvent payer par une agence de caution mutuelle.

Les personnes optant pour ce genre de rachat de pret peuvent éviter de passer chez un notaire et ainsi réduire considérablement les frais liés à cette opération bancaire qui malgré le fait qu’elle optimise la situation financière, augmente le coût total du crédit.

A lire en complément : Taux de votre prêt immobilier : partez en vacances l’esprit tranquille

Le rachat de crédits cautionné pour locataire

Ce type de rachat est recommandé aux locataires se trouvant dans une difficulté financière. Les étudiants locataires peuvent en avoir recours si leurs parents acceptent de mettre sous caution hypothécaire certains biens immobiliers. Cette opération nécessite également l’accord des frères et sœurs.

Les fonctionnaires pourront bénéficier d’un rachat de credit fonctionnaire qui a la particularité de permettre le plus souvent l’hypothèque et donc de faciliter les démarches et réduire le coût de l’opération. Ce système vous permettra de rassembler tous vos crédits pour n’en faire qu’un seul. Vous bénéficierez également d’un rachat de crédit à taux fixe. Lorsque le surendettement atteint une point de non retour et pour lequel le rachat de crédit n’a aucun effet, il est recommandé de consulter un courtier en rachat de pret qui pourra vous aider à monter votre dossier de surendettement.

A lire en complément : Comment se passe un regroupement de crédit ?

Le rachat de crédits cautionné pour propriétaire

Comme pour les locataires, les propriétaires peuvent également faire appel au rachat de crédit cautionné au lieu de se hasarder dans la commission d’endettement. La différence réside dans le fait qu’un propriétaire est en droit de mettre en garantie son bien immobilier, il s’agit alors d’un rachat de crédit hypothécaire.

Toutefois, il représente des risques. Le meilleure solution est de racheter tous vos prêts à la consommation avant de procéder au rachat de crédits cautionné. Vous pourrez par la suite demander à ce que votre regroupement de prêt soit accompagné d’une trésorerie. Dans le cas de surendettement, il n’y a aucune autre solution que de rééchelonner vos crédits.

Les avantages et inconvénients du regroupement de prêts cautionnés

Le regroupement de prêts cautionnés présente certains avantages non négligeables. La réduction des mensualités peut s’avérer conséquente et permettre un meilleur équilibre budgétaire pour le ménage concerné. Cela simplifie la gestion financière en rassemblant tous les crédits en un seul. Le remboursement est ainsi facilité et il devient plus facile de suivre l’évolution de sa dette.

Cette solution n’est pas exempte d’inconvénients. Il faut noter que le coût total du crédit peut être sensiblement augmenté par rapport à une situation où chaque emprunt était remboursé individuellement. Les frais liés au rachat peuvent aussi être importants (frais de dossier, indemnités pour remboursement anticipé…). Si le contrat est signé sur une durée plus longue que celle initiale, cela entraîne une augmentation globale du coût total du crédit.

Vous devez décider de souscrire à un regroupement de prêts cautionné ou hypothécaire afin d’être sûr qu’il représente véritablement la meilleure option dans votre situation financière actuelle.

Comment choisir la meilleure offre de regroupement de prêts cautionnés

Le choix de l’offre de regroupement de prêts cautionnés doit être effectué avec soin afin d’obtenir la meilleure offre possible. Voici quelques éléments à prendre en compte pour faire le bon choix :

• Le taux d’intérêt : celui-ci dépend du nombre d’emprunts regroupés et des garanties apportées par l’emprunteur (hypothèque ou caution). Pensez à bien comparer les différents taux proposés pour vous assurer que vous obtiendrez le meilleur taux possible.

• La durée du prêt : un allongement de la durée permet une diminution des mensualités mais peut augmenter le coût total du crédit. Il faut donc trouver un équilibre entre des mensualités supportables et un coût total acceptable.

• Les frais annexes : pensez à bien vérifier les frais annexés au contrat, notamment ceux relatifs à la mise en place du dossier ou encore aux pénalités appliquées en cas de remboursement anticipé.