L’investissement immobilier est-ce plus plus facile qu’auparavant ?

Chacun s’accorde à dire que l’investissement immobilier est le business le plus rentable, sur le moyen et le long terme, avec une sécurité de protection de son capital appréciable. Beaucoup de personnes sont intéressées par la pierre, mais ne savent pas pour autant par où commencer, et surtout comment ne pas tomber dans certains pièges. Comment débuter ? Quels sont les trucs et astuces pour un investissement rentable ? Ce sont les questions les plus courantes qui nous sont posées, auxquelles nous allons apporter des réponses concrètes.

Comment commencer concrètement dans l’investissement immobilier ?

Après avoir pu réaliser quelques économies suite à plusieurs années de travail acharné, il est maintenant temps de penser à l’avenir, qu’il s’agisse de constitution d’un patrimoine pur, ou d’augmentation de revenus, dans un avenir proche ou pour la retraite.
Prenons un exemple concret : vous jouissez d’un revenu de 2000 €, vous êtes locataire à hauteur de 500 €, sans crédit, et vous bénéficiez d’une épargne de 50.000 €. Restez donc locataire pour le moment et investissez dans la pierre, sans injecter la totalité de vos économies dans votre investissement immobilier. L’objectif est de parvenir à emprunter le maximum possible à la banque, si possible 90 à 100%, et même une partie des frais notariés, et que dans un premier temps, vos revenus locatifs permettent le remboursement de vos mensualités. Si vos rentrées de loyers parviennent à être supérieures aux sommes que vous devez rembourser à la banque c’est tant mieux ! Vous avez donc réalisé une opération blanche, c’est à dire que pour 0 € de dépenses, vous êtes accédant à la propriété, et à la fin de votre crédit vous aurez un appartement d’une certaine valeur qui vous appartiendra sans avoir déboursé d’argent, au pire une petite somme de départ, et sans avoir bloqué votre capital, ce qui aurait été le cas si vous aviez contracté une assurance vie ou un opté pour un plan d’épargne action (PEA) par exemple. Au fil du temps, il s’agit de répéter l’opération, même si parfois il est plus intéressant de vendre un bien pour en acheter un ou plusieurs autres, afin de générer un patrimoine immobilier important dans le temps.

A lire également : Mon conseiller immo : quelle méthode de prototypage choisir ?

Le piège du débutant à éviter en matière d’investissement imobilier

Acheter un bien immobilier dans un état irréprochable : voici une erreur que les investisseurs avertis ne font pas. Il est préférable d’investir dans un appartement délabré, où les travaux sont relativement importants, plutôt que de choisir un bien habitable en l’état. En effet vous bénéficierez une fois les travaux effectués d’un logement à un prix nettement inférieur à celui d’un autre dans un état impeccable. Car n’oubliez jamais que la plus-value réalisée sur la vente d’un bien immobilier se fait grâce à votre négociation intraitable le jour de l’achat de celui-ci. Et voici un autre conseil  : choisissez une ville que vous connaissez, même si elle est loin de votre lieu d’habitation.

Lire également : Immobilier : pourquoi la location meublée attire-t-elle toujours de plus en plus d'adeptes ?