Pourquoi les Bretons plébiscitent-ils les lotissements ?

En Bretagne, les particuliers plébiscitent les parcelles viabilisés proposées en lotissement. Un engouement qui ne doit rien au hasard car il sécurise le projet de construction des futurs propriétaires. En quoi est-ce sécurisant ?

Aménageur lotisseur, bien plus qu’une prestation d’achat et revente

Dans les cinq départements bretons, les terrains viabilisés en lotissement proposées par un professionnel comme lotissimo-terrains.fr rencontrent un succès fou.

A lire aussi : Rénovation énergétique : quels travaux réaliser en priorité ?

La difficulté de trouver un terrain à bâtir en Bretagne sud

On peut donc s’interroger sur le pourquoi de ce plébiscite de la part des Bretons. En pratique, trouver un terrain sur lequel il est possible de bâtir n’est pas toujours simple, en particulier dans le Morbihan ou dans le Finistère sud.

Il faut dire que ces deux régions offrent un cadre de vie particulièrement agréable. Par conséquent, la demande y étant forte, il est de plus en plus compliqué d’y dénicher un terrain constructible qui soit à la fois bien placé, à proximité des commerces et proposé à un prix raisonnable.
En se tournant vers un acteur local reconnu comme Lotissimo, trouver une parcelle à lotir réunissant toutes ces conditions est bien plus simple.

A lire également : Assurance prêt immobilier : les conseils pour bien choisir

Un terrain déjà viabilisé

Bien des primo accédants sont tentés d’acheter un terrain non viabilisé pour faire baisser la facture. En effet, à surface comparable, une parcelle de ce type peut sembler bien moins coûteuse qu’en lotissement.

Ce n’est toutefois par totalement vrai. En effet, une personne qui désire se porter acquéreur d’un terrain à bâtir déjà borné dans un lotissement bénéficie d’un cadre légal très protecteur. Ainsi, l’aménageur lotisseur n’a pas le droit de commercialiser des terrains si ceux-ci ne sont pas déjà viabilisés. Pour être exact, le contrat de vente final ne peut être signé par les deux parties tant que les travaux de viabilisation en sont pas achevés.
Il faut dire que le coût d’une viabilisation est loin d’être anecdotique. Pour les superficies comprises entre 300 m² et 500 m², cela peut représenter de 15 % à 40 % du prix final.

Acheter hors lotissement : les points d’attention

Acheter en dehors d’un projet de lotissement peut rapidement se révéler chronophage, coûteux et complexe. Il faut par exemple penser au bornage. Pour éviter tout contentieux concernant les limites séparatives entre la parcelle vendue et les parcelles voisines, l’intervention d’un géomètre est indispensable. Idéalement, cette opération est à effectuer en présence du voisin ou des voisins.

La loi ELAN (Evolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique) du 23 novembre 2018 qui a réformé le droit immobilier contraint le vendeur à faire faire une étude géotechnique. Celle-ci est destinée à garantir au vendeur que la nature du sol lui permet effectivement de pouvoir bâtir.

Enfin, ce n’est pas le seul diagnostic devenu obligatoire puisqu’il faut également en faire ^pir les risques technologiques, naturels et sismiques. En Bretagne, il faut en plus un diagnostic radon en raison de la présence du massif granitique.

En achetant une parcelle prête à construire en lotissement, le futur propriétaire peut envisager sereinement son projet. Plus simple et plus rapide, c’est également la solution la plus efficace pour trouver le terrain parfait en Bretagne, en particulier dans les secteurs géographiques les plus prisés.

Show Buttons
Hide Buttons